Accueil du site / Home_fr / Actualités / Du côté des auteurs

... | < 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11

  • 2011

    novembre

    Martine Wijckaert à Paris : La Triologie de l’Enfer
    Le 8 novembre 2011
    Le Théâtre du Rond-Point présente en avant-première la lecture du nouveau spectacle de Martine Wijckaert, lauréate du programme d’accompagnement ciblé de la (...)

    Le Théâtre du Rond-Point présente en avant-première la lecture du nouveau spectacle de Martine Wijckaert, lauréate du programme d’accompagnement ciblé de la SACD en 2010-2011.

    Le mardi 8 novembre 2011 à 12h Au Théâtre du Rond-Point

    Lecture de "Trilogie de l’enfer"

    de Martine Wijckaert (Sens et Tonka)

    Dans le cadre des « Mardi midis » du théâtre du Rond-point

    En suivant une chronologie renversée cul par-dessus tête, "Trilogie de l’enfer" se penche sur la transmission pour laisser se déployer une sorte de cartographie existentielle relative aux solitudes et aux dépendances.

    Ce texte sera créé avec Janine Godinas et Florence Minder, mis en scène par l’auteure, en novembre 2012 au Théâtre de la Place – représentations également prévues à la Balsamine en décembre 2012.

    "Trilogie de l’enfer" sera traduit en néerlandais (traduction : Mike Sens), en vue de représentations du spectacle en Flandre.

    Plus d’information sur le dépliant en annexe

    Documents à télécharger

  • septembre

    Remise du Prix SACD Audiovisuel à Dominique Abel et Fiona Gordon
    Le 21 septembre 2011
    Soirée festive le 21 septembre à l’UGC Eldorado, à l’occasion de la sortie de leur dernier film, La Fée

    La SACD a le grand plaisir de décerner son Prix audiovisuel 2010 à Dominique Abel et Fiona Gordon, pour l’ensemble de leur parcours créatif, à l’occasion de la sortie de leur dernier film, La Fée.

    Outre leur prix de 2.500€, Dominique Abel et Fiona Gordon bénéficieront durant un an d’un accompagnement personnalisé qui permettra à la SACD de les soutenir par des actions imaginées avec eux.

    Le prix a été décerné ce mercredi 21 septembre 2011 à l’UGC Eldorado (Bruxelles), à l’occasion de la projection du dernier né du duo Abel et Gordon, La Fée.

    Dom est veilleur de nuit dans un petit hôtel du Havre. Un soir, une femme arrive à l’accueil, sans valise, pieds nus. Elle s’appelle Fiona. Elle dit à Dom qu’elle est une fée et lui accorde trois souhaits. Le lendemain, deux voeux sont réalisés et Fiona a disparu. Mais Dom est tombé amoureux de la Fée Fiona et veut la retrouver.

    Liens utiles

    Galerie image

  • août

    Hasta la vista et Noordzee, Texas primés à Montréal
    Le 29 août 2011
    Hasta la vista, de Geoffrey Enthoven, et Noordzee, Texas, de Bavo Defurne, vienent de décrocher plusieurs prix au Festival des Films du Monde de Montréal

    Festival des Films du Monde de Montréal, le 28 août 2011.

    Hasta la vista, le dernier film de Geoffrey Enthoven, a non seulement rafflé le Grand Prix des Amériques, mais aussi le Prix du public et une mention spéciale du jury œcuménique. Le film vient en outre de faire salle comble au Festival du Film d’Ostende, où il était présenté en ouverture.

    Bavo Defurne a remporté le Zénith d’argent pour le premier long métrage de fiction avec Noordzee, Texas, ainsi que le Prix de la presse (Fipresci) pour un film de la Compétition Mondiale.

    Après Cannes, Montréal est le le plus important festival de cinéma francophone. De nombreux films belges y ont déjà été récompensés par le passé, comme par exemple :
    - Adem (Oxygène), de Hans Van Nuffel, Grand Prix des Amériques 2010,
    - Fal, de Hans Van Nuffel, Prix du jury 2008,
    - Ben X, de Nic Balthazar, Grand Prix des Amériques 2007,
    - Songes d’une femme de ménage, de Banu Akseki, 1er Prix du court-métrage 2007,
    - Révolution, de Xavier Diskeuve, 1er Prix du court-métrage 2006,
    - …

  • mai

    Cannes 2011 : le cinéma belge toujours à l’honneur !
    Le 23 mai 2011
    Grand Prix pour le Gamin au vélo des frères Dardenne, Prix du Jury pour le court-métrage Badpakje 46 de Wannes Destoop en compétition officielle et Prix SACD pour Les Géants de Bouli Lanners, à la (...)

    Nous nous réjouissons avec tous les auteurs de cinéma de la SACD d’avoir vu épinglées tant de créations belges au Festival de Cannes 2011.

    En compétition

    Grand Prix pour Le Gamin au vélo de Luc et Jean-Pierre Dardenne (prod. Archipel 35)
    —> Plus d’info sur le film
    —> Bande annonce ci-à droite

    Prix du Jury pour le court-métrage Badpakje 46 de Wannes Destoop (prod. Koninklijke Academie voor Schone Kunsten Gent - KASK)
    —> Plus d’info sur ce film de fin d’étude

    À la Quinzaine des réalisateurs

    Prix SACD et Art Cinema Award pour Les Géants, de Bouli Lanners (Versus Production)
    —> Making of ci-à droite

    Également mis à l’honneur :
    - La Fée, de Dominique Abel et Fiona Gordon (prod. MK2 et Courage mon amour)
    —> Clip vidéo du tournage ci-à droite
    - Blue Bird, de Gust Van den Berghe (prod. Minds Meet), d’après l’œuvre de Maurice Maeterlinck (le seul membre de SACD en Belgique couronné d’un Prix Nobel !)
    —> Plus d’infos sur le film et son auteur

    À la Semaine de la critique

    Prix Découverte Kodak et mention spéciale du Petit Rail d’Or, pour Dimanches, de Valéry Rosier (prod. Ultime Razzia Productions)

    Au Short Film Corner

    - Fugue, de Vincent Bierrewaerts (La Boîte,…Productions)
    - Mauvaise lune, de Xavier Seron (prod. Hélicotronc)
    - Fancy Fair, de Christophe Hermans (Eklektik Productions)
    - About a Spoon, de Philippe Lamensch (Zanga Productions)

  • Cannes : Prix SACD pour Les Géants de Bouli Lanners
    Le 20 mai 2011
    Après Eldorado, 3 fois couronné en 2008 à la Quinzaine des Réalisateurs, Bouli Lanners se voit décerner le prix SACD pour son dernier film, Les Géants. Avec toutes les félicitations des auteurs de la (...)

    Le jury du Prix SACD de la Quinzaine des Réalisateurs rassemblé autour de Bertrand Tavernier, président de la commission cinéma de la SACD, de Christine Laurent, Laurent Heynemann, Gérard Krawczyk et Benjamin Legrand, cinéastes membres de la commission, et d’André Buytaers, président de la SACD Belgique, récompense chaque année, un long métrage francophone parmi les films sélectionnés par la Quinzaine en lui remettant un prix d’un montant de 4.000 euros.

    C’est pour répondre à cette ambition que le 20 mai 2011, lors de la cérémonie de clôture de la Quinzaine des Réalisateurs, le jury représenté par Gérard Krawczyk et André Buytaers a remis son Prix SACD au film belge Les Géants de Bouli Lanners, dont il est le réalisateur et le co-scénariste avec Elise Ancion.

    Né en Belgique en 1965, formé à l’École des Beaux-arts de Liège, Bouli Lanners est révélé en tant que comédien dans l’émission Les Snuls diffusée sur Canal+ Belgique. Il entame une carrière d’acteur au cinéma dans le film de Jaco Van Dormael Toto le héros (1990) et enchaîne les rôles chez Benoît Mariage, Jean-Pierre Jeunet ou encore avec le duo Kervern et Delepine.

    En 2005, son premier long métrage, Ultranova est primé au Festival de Berlin, son second, Eldorado est sélectionné à la Quinzaine des Réalisateurs à Cannes en 2008 où il récolte trois prix.

    En 2009, il reçoit le Prix SACD Belgique pour son cinéma drôle, émouvant et poétique.

    Lire la suite : voir communiqué en annexe

    Documents à télécharger

  • avril

    Le Molière Jeune public pour Michèle Nguyen
    Le 18 avril 2011
    L’auteure et comédienne belge Michèle Nguyen vient de recevoir le Molière Jeune public pour son spectacle Vy, lors de la 25e Nuit des Molières

    Toutes nos félicitations à Michèle Nguyen pour le Molière Jeune public qu’elle vient de décrocher pour sa pièce Vy, dont elle est aussi une des interprètes, à l’occasion de la 25e Nuit des Molières à la Maison des Arts et de la Culture de Créteil.

    Michèle Nguyen est née en Algérie d’un père vietnamien et d’une mère belge, elle a grandi en Belgique. Formée à l’école internationale de théâtre Lassaad (Bruxelles), dont la pédagogie privilégie le mouvement et l’émergence de l’acteur-créateur, elle va très vite trouver sa place dans le monde des conteurs. Encouragée par le public et par différents prix, elle développe depuis 1996, de spectacle en spectacle, une gestuelle, une écriture et un univers très personnels basés sur l’intime. L’épure est sa quête.

    VY est le prolongement de À quelques pas d’elle. C’est le voyage qui continue. Un voyage souterrain vers l’enfance de la comédienne, vers la petite fille maladroite timide qui vivait avec sa grand-mère raciste et dont le rêve secret était de devenir danseuse.

    VY c’est aussi la rencontre avec la puissance des mots, la magie de l’écriture.

    Le texte de ce spectacle, je le conçois comme une partition, la partition d’un moment de ma vie : mon enfance. Celle-ci est tout autant le thème avec lequel je m’amuse, que l’instrument dont je joue, le silence qui s’impose, la corde qui vibre, l’oreille qui accorde son temps.

    (Michèle Nguyen)

... | < 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11

Liens utiles