Accueil du site / Home_fr / Actualités / Du côté des auteurs

... | < 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 |>

  • 2013

    février

    Magritte 2013 : nos auteurs brillent !
    Le 8 février 2013
    La majorité des lauréats des Magritte 2013 font confiance à la SACD-Scam pour la gestion de leurs droits.

    Qu’un auteur fasse confiance à la SACD-Scam pour la gestion des droits de son œuvre et la voilà investie d’une mission particulière, celle de l’accompagner sur toute la durée de sa carrière et de lui apporter, à chaque nouveau développement, les services, les conseils, le soutien dont il a besoin. C’est une mission passionnante, dans l’ombre des scènes, des plateaux, des pistes.

    Les personnels de la Maison des Auteurs ont donc particulièrement vibré, lors de la cérémonie de remise des Magritte 2013, en voyant les auteurs qu’ils défendent remporter de nombreux prix. Les remerciements de Joachim Lafosse, qui a salué l’équipe juridique de la SACD pour le travail accompli, ont couronné une année difficile, mais féconde.

    Parmi les lauréats de la Maison des Auteurs, saluons donc :

    Joachim Lafosse, Magritte du meilleur film, de la meilleure réalisation, du meilleur montage et de la meilleure actrice pour A perdre la raison,

    Jérôme le Maire, Prix Scam 2012, Magritte du meilleur documentaire pour Le thé ou l’électricité,

    François Pirot, Magritte de la meilleure musique et meilleur espoir féminin pour Mobile Home,

    Patrick Ridremont, Magritte des meilleurs décors pour Dead man talking,

    John Shank, Magritte de la meilleure image pour L’hiver dernier,

    Amélie Van Elmbt, Magritte du meilleur espoir masculin pour La tête la première et

    Nicolas Guiot, déjà lauréat de nombreux prix internationaux, Magritte du meilleur court métrage pour Le cri du homard.

    Bouli Lanners, auteur généreux, acteur sensible, a reçu le Magritte du meilleur acteur dans un second rôle pour De rouille et d’os.

    Ces distinctions font suite au FIPA d’Or du meilleur documentaire de création reçu par Valéry Rosier pour Silence Radio lors de la 26e édition du Festival international de programmes audiovisuels de Biarritz qui se tenait en janvier.

    Selon sa politique de mise en valeur des auteurs, la SACD-Scam célèbrera ces prix à sa manière tout au long de l’année par des rencontres, des publications ou des projections.

  • janvier

    Auteurs primés SACD-Scam 2012 à la Semaine du Son
    Le 21 janvier 2013
    Une soirée spéciale dédiée aux auteurs SACD-Scam primés en 2012 dans le cadre de la Semaine du Son

    La Semaine du Son démarre ce mardi 22 janvier 2013 et se poursuit jusqu’au dimanche 27. L’acsr (Atelier de Création Sonore et Radiophonique), en collaboration avec la Fédération Wallonie-Bruxelles et la SACD-Scam, vous propose du son sous toutes ces formes.

    Au programme : un Sonomaton, trois écoutes-rencontres et les pastilles sonores de Silence Radio, mais aussi une soirée spéciale consacrée aux lauréats des Prix Radio SACD-Scam 2012. Sebastian Dicenaire, Christophe Rault et Fabienne Laumonier participent ce jeudi 24 à 19h à un débat autour de l’écriture radiophonique, illustré par des extraits de leurs oeuvres. (Réservation : clémentine acsr.be)

    Pour les amateurs de rallye sonore, du mardi 22 au dimanche 27, de 10h à 16h45, Hors-les-murs égrène des pastilles sonores dans les jardins du Botanique. Munis d’une carte et de stéthoscopes fournis à la billetterie, les promeneurs partent à la découverte de bornes sonores qui leur murmurent des extraits de J’aime pas l’école, oeuvre de Christophe Rault et Fabienne Laumonier.

    La Semaine du Son, entrée gratuite et libre. Maison des Arts, Chaussée de Haecht, 147 à 1030 Bruxelles.

    Galerie image

  • 2012

    décembre

    François Schuiten et Benoît Peeters reçoivent le Grand prix manga au Japon
    Le 20 décembre 2012
    30 ans après le premier album des « Cités obscures », la série, éditée en japonais, a conquis les amateurs de mangas

    Généralement réservé aux auteurs japonais le Grand prix manga au Japon Média Arts Festival a été attribué à François Schuiten et Benoît Peeters pour l’adaptation en japonais de leur série « Les Cités Obscures » (éd. ShoPro).

    François Schuiten c’est dit heureux et très agréablement surpris de cette récompense. « C’est beaucoup d’émotions quand même de savoir que des albums qui ont été fait, parfois il y a plus de 30 ans, peuvent trouver un public aussi exigeant que le public japonais. » a-t-il déclaré.

    La cérémonie de remise de prix aura lieu à l’occasion d’une exposition au National Art Center de Tokyo, du 12 au 24 février 2013, en présence des auteurs.

  • juin

    Palmarès des Etoiles de la SCAM 2012
    Le 28 juin 2012
    Plus de 350 œuvres concouraient pour cette 7e édition des Étoiles de la SCAM. Le jury présidé par Marcel Trillat, était composé de Clarisse Feletin, Laurence Petit-Jouvet, Sylvain Roumette et Vassili (...)

    Plus de 350 œuvres concouraient pour cette 7e édition des Étoiles de la SCAM. Le jury présidé par Marcel Trillat, était composé de Clarisse Feletin, Laurence Petit-Jouvet, Sylvain Roumette et Vassili Silovic.

    Avec ses Étoiles, la SCAM met un coup de projecteur sur 30 œuvres de télévision noyées dans l’océan des programmes. Chaque Étoile est dotée de 4.000 euros, soit 120.000 euros de dotation. Au-delà des œuvres et des auteurs récompensés, ce palmarès est également l’occasion de dresser un bilan annuel de la place de la création documentaire sur les chaînes de télévision.

    Parmi les lauréats, plusieurs créations belges, dont nous tenons tout particulièrement à féliciter les auteurs :

    - Bons baisers de la colonie de Nathalie Borgers, RTBF, Centre Vidéo de Bruxelles, Cargo Films, 74’
    - Chernobyl (4) ever d’Alain de Halleux, RTBF, Simple Production et Crescendo Films, 55’
    - L’Homme qui ne voulait pas être fou de Véronique Fievet et Bernadette Saint-Rémy, RTBF, Luna Blue Film, 52’
    - Territoire perdu de Pierre-Yves Vandeweerd, Arte, Zeugma Films, 74’

    Consulter le palmarès complet

  • Rundskop (Tête de boeuf) en compétition pour les Oscars !
    Le 18 janvier 2012
    Le film de Michaël R. Roskam, qui a séduit déjà des centaines de milliers de spectateurs en Belgique, vient d’être sélectionné dans la catégorie du Meilleur film en langue (...)

    La SACD soutient ardemment Rundskop (Tête de boeuf), le poignant film de Michaël R. Roskam, candidat aux Oscars 2012

    Premier film belge à être retenu en compétition par l’Academy of Motion Picture Arts and Sciences depuis 2001, Rundskop concourra pour l’Oscar du Meilleur film en langue étrangère.

    Ce premier long métrage de Michaël R. Roskam (Sint-Lukas Brussel) s’infiltre dans le milieu sépia sombre des éleveurs de bovins, jusqu’à piéger le public dans l’étau de la maffia des hormones. Matthias Schoenarts y incarne le personnage central de ce thriller, avec une intensité de jeu justement remarquée au Festival de Palm Springs.

    Couronné lors de nombreux festivals, le film de Michaël R. Roskam a déjà attiré en Belgique plus de 460.000 spectateurs (un record !). Espérons que ce coup de projecteur encouragera de nombreuses salles à remettre le film à l’affiche, en particulier en Wallonie, où Rundskop n’a pas encore rencontré le succès qu’il mérite (bien qu’il ait été en partie tourné à Liège et dans ses environs).

  • Magritte du Cinéma 2012 : foison de nominés parmi les auteurs SACD-SCAM
    Le 11 janvier 2012
    L’Académie Delvaux vient de dévoiler le nom des nominés pour les Magritte du Cinéma 2012 : félicitations aux auteurs de la SACD et de la SCAM !

    Nos sociétés d’auteurs ne sont pas pour grand chose dans la sélection d’un film et le couronnement d’un réalisateur ou d’un scénariste lors d’un festival. Le mérite en revient entièrement aux auteurs et à tous les professionnels qui les ont accompagnés dans leur démarche de création.

    Néanmoins, nous avons toutes les raisons de nous réjouir, cette année encore : quasi tous les grands talents du cinéma belge pré-sélectionnés pour les Magritte 2012 ont choisi de faire confiance à la SACD et/ou à la SCAM pour la gestion de leur droits. C’est un signe qui ne trompe pas.

    Félicitation, donc, à Bouli Lanners (Les Géants), à Luc et Jean-Pierre Dardenne (Le Gamin au vélo), à Dominique Abel et Fiona Gordon (La Fée), à Vanja d’Alcantara (Beyond the Steppes) et à Sam Garbarski (Quartier lointain), dont les films ont été nominés pour les Magritte du Meilleur film et de la Meilleure réalisation.

    Bravo également à Philippe Blasband, qui concourt pour le Meilleur scénario original avec Les Émotifs anonymes ; à Koen Mortier (22 Mei-22 Mai), Geoffrey Enthoven (Hasta La Vista), Michael R. Roskam (Rundskop-Tête de Boeuf) et Hilde Van Mieghem (Smoorverliefd), en lice pour le Meilleur film flamand en coproduction ; à Valéry Rosier (Dimanches), à Anne Sirot et Raphaël Balboni (La Version du loup), à Méryl Fortunat-Rossi et Xavier Seron (Mauvaise lune), nominés pour le Meilleur court métrage, ainsi que Manuel Poutte (Fritkot), Alessandro Comodin (L’Été de Giacomo) et Manu Coeman (LoveMEATender), pré-sélectionnés pour le Meilleur documentaire.

    Consulter la liste officielle des nominés 2012

    Rendez-vous le 4 février prochain pour la Cérémonie officielle des Magritte du Cinéma 2012, retransmise en clair sur BeTV et bonne chance à tous les nominés !

    La SACD et la SCAM soutiennent l’Académie Delvaux, à l’initiative des Magritte.

  • 2011

    Quelle place pour le cirque dans les arts vivants ?
    Le 20 décembre 2011
    A l’occasion de la remise du Prix SACD Spectacle vivant à Philippe de Coen, la SACD, la Maison du Cirque et Feria Musica organisent une rencontre professionnelle sur les arts du (...)

    A l’occasion de la remise du Prix SACD Spectacle vivant à Philippe de Coen et à sa compagnie Feria Musica, la SACD, la Maison du Cirque et Feria Musica organisent une rencontre professionnelle sur les arts du cirque.

    Rencontre : regards croisés sur le cirque

    Notre envie est de convier plusieurs intervenants extérieurs au milieu des arts du cirque à partager leur perception du cirque, du rôle qu’il joue aux côtés des autres disciplines, de son influence, de la place qui lui est réservée au sein des programmations culturelles et dans la presse.

    Chaque intervenant est invité à mettre en perspective la place des arts du cirque par rapport à la reconnaissance de son propre secteur. L’occasion, après près de 20 ans d’émergence du cirque contemporain en Belgique, d’évaluer l’image renvoyée par ce secteur dans le milieu artistique. Au-delà du constat, nous souhaitons faire ressortir quelques préconisations pour continuer de faire évoluer la place et l’image du secteur.
    —> Voir captation vidéo de la rencontre ci-dessous

    Intervenants :
    - Philippe Grombeer, président de la Maison du Cirque, ancien directeur du Théâtre des Doms (Avignon)
    - Jean-Philippe Van Aelbrouck, directeur général du Service général de la Scène de la Fédération Wallonie-Bruxelles
    - Jean-Marie Wynants, journaliste (Le Soir)
    - Roger Le Roux, directeur du Cirque-Théâtre d’Elbeuf (programmateur cirque)
    - Philippe Le Gal, directeur du Carré magique à Lannion (programmateur de salle pluridisciplinaire)
    - Stéphane Olivier, artiste de théâtre, membre du collectif Transquinquennal
    - Karine Pontiès, chorégraphe (Dame de Pic)
    - Jérôme Thomas, circassien, membre du CA de la SACD à Paris

    Un débat animé par Philippe de Coen et Hervé d’Otreppe.

    Philippe de Coen et Philippe Grombeer animeront le débat.


    Mardi 20 décembre à La Bellone

    - 15h : débat « Regards croisés sur le cirque »
    - 17h : remise du Prix SACD
    - 17h30 : Cocktail

    Maison du Spectacle La Bellone Rue de Flandre 46 à 1000 Bruxelles (voir plan d’accès)

    >> Plus d’information sur Philippe de Coen et Feria Musica sur le portail en ligne des auteurs Bela

  • novembre

    Les cinéastes SCAM cartonnent au FATP !
    Le 23 novembre 2011
    La Maison des Auteurs tient à féliciter personnellement les lauréats du Festival Filmer à Tout Prix 2011, quasi tous membres de la SCAM. Une nouvelle preuve de la vitalité de nos sociétés d’auteurs (...)

    Le Festival Filmer à Tout Prix 2011 s’est clôturé le 16 novembre sur l’attribution de nombreux prix, couronnant pour leur film de nombreux réalisateurs de documentaires.

    La Maison des Auteurs tient à féliciter personnellement pour leur travail et leur talent tous les membres de la SCAM lauréats du Festival Filmer à Tout Prix 2011. Une nouvelle preuve de la vitalité de nos sociétés d’auteurs !

    COMPÉTITION PREMIÈRES ŒUVRES

    Prix de la SCAM (2.500 €)

    Attribué à « Safar » de Talheh Daryanavard, pour le regard poétique et engagé du cinéaste sur l’émancipation de trois jeunes femmes en Iran, avec leurs rêves, leurs combats, et leurs doutes. Un voyage intérieur qui permettra à chacune d’entre elles de libérer la parole pour mieux construire l’avenir.

    Prix de la Fédération Wallonie-Bruxelles

    Attribué à « Na Vespera » de Lotte Knaepen, pour le regard délicat et fort d’une jeune cinéaste qui nous donne à voir avec talent une véritable œuvre cinématographique où les relations intenses entre une jeune mère et sa fille sont l’épicentre de ce bijoux visuel d’une qualité rare qui augure du meilleur.

    Prix des Ateliers d’accueil WIP-CBA

    Attribué à « Algérie, images d’un combat » de Jérôme Laffont Pour l’engagement d’un jeune cinéaste ! à vouloir rescapé de l’oubli la figure d’un gardien de la mémoire comme le cinéaste René Vautier, qui, à travers ce film, continue à s’interroger sur la manipulations des images filmés pendant la guerre d’Algérie.

    PRIX DES CENTRES CULTURELS

    Attribué à « Le nom des choses » de Boris Van der Avoort, pour son humour, sa sincérité, la découverte d’une approche pédagogique originale, la qualité des animations, son traitement cinématographique clair et les questions qu’il renvoie aux adultes.

    COMPÉTITION BELGE

    Prix Henri Storck

    Attribué à l’unanimité à « Gnawa » d’Olivier Dekegel, pour sa capacité à rendre perceptible l’âme de la musique par le seul biais des puissances du cinéma, pour la démonstration évidente que la qualité d’un film n’est pas dépendante des sommes engagées mais du point de vue et de la sensibilité adoptés pour restituer le réel.

    Prix de la Communauté flamande

    Attribué à « Spectres » de Sven Augustijnen, pour s’être positionné du côté des vaincus et faire face à la réécriture de l’Histoire par les vainqueurs, pour sa subtilité et la profondeur avec lesquelles il explore les méandres de cette Histoire, pour sa capacité à savoir la filmer, non comme une simple succession de faits, mais comme la plus formidable machine à fiction.

    MENTION SPECIALE

    Une mention spéciale au film « Because We Are Visual » de Olivia Rochette et Gerard-Jan Claes, pour leur travail expérimental sur une réalité qui se cache dans ce territoire chaotique qu’est le net.

... | < 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 |>

Liens utiles