Accueil du site / Home_fr / Actualités / Vie de la Maison des Auteurs / Prix Scam 2016 Texte & Image : Thisou, pour Notre Père

Des personnages juste esquissés qui n’en sont pas moins charismatiques et fascinants, une trajectoire d’émancipation, mais aussi un monde de formes, de couleurs et de sensations sont à découvrir dans Notre Père, de Thisou. Le Comité belge de la Scam a souhaité récompenser ce livre magnifique, tant subtil que virtuose, et à décerné à son autrice le Prix Texte et Image 2016. A lire à cette occasion, une présentation de Thisou et son livre, ainsi que l’hommage écrit par Alain Dartevelle.

L’œuvre

Notre père dévoile le quotidien d’une petite fille aux côtés de son père, fort, intimidant et travailleur, qui voue un culte à la Vierge Marie. L’enfant a regardé tout ce dont ses sens pouvaient se saisir, palliant ainsi la difficile expression au sein de sa famille. Échappant ainsi à son austère vie quotidienne, l’enfant a vu se révéler tout un monde de formes, de couleurs et de sensations, la promesse d’une vie plus pleine s’offrir.
Dans ce petit ouvrage proche de la broderie l’autrice, qui dessine et compose ses textes directement sur du tissu, ravive avec une infinie délicatesse les souvenirs d’une enfance.

Autrice : Thisou
Éditions Frémok / collection Flore
72 pages - 2016

L’hommage du Comité

« Notre Père est l’œuvre de Thisou , professeure d’illustration à l’Institut Saint-Luc de Bruxelles et a paru en janvier de cette année dans la collection Flore des éditions FRMK (prononcer Frémok).

Dans ce livre aux couleurs de l’enfance, qui dissimulent bien des terreurs, l’auteure - ou du moins la narratrice - témoigne de son imprégnation par l’image oppressante de son père que par une éducation strictement catholique, le titre de l’ouvrage – "Notre Père", suggérant d’ailleurs que ce livre peut se lire comme une prière collective.

La jaquette de l’ouvrage, d’un beau bleu clair – celui du voile de la Vierge Marie ? – et la brassée de feuillets qu’elle renferme détaillent les tourments d’une enfance craintive et soumise, à l’appui d’une série de vignettes dérivées d’images saintes, et de textes fragmentaires qui semblent être autant de projets de confession que de suppliques adressées à soi-même.

Le graphisme, traduisant une science de la broderie déjà caractéristique des ouvrages précédents de Thisou, remet également en question le concept d’album illustré, tout en reliant intimement support et sujet.

Ainsi Thisou suggèrerait-elle que si la Vérité est souvent cousue de fil blanc, elle peut aussi, comme dans ce cas précis, être tissue de points de croix colorés… »

Alain Dartevelle

L’autrice

Après des études aux Arts Décoratifs de Strasbourg, Thisou réalise un album avec Olivier Douzou aux Éditions de Rouergue et travaille en tant que designer textile, à Gand et à New York. En 2000, elle part pour un voyage de deux ans au Maroc où elle découvre la broderie traditionnelle.

Dès son retour, elle termine son album Moi je sais qui aux (Éditions du Rouergue), pour lequel elle reçoit une bourse du Centre National du Livre de Paris. Elle enseigne aujourd’hui à l’École supérieure des Arts St-Luc à Bruxelles, poursuit son travail d’illustratrice et crée également des pièces brodées.

Dans la même rubrique

Liens utiles