Actualités

In space no one can hear you scream (Alien), par Thomas Depryck

À l'ouverture de chaque numéro du Magazine des Auteurs et des Autrices, une spécialiste de notre équipe prend la plume. Pour ce numéro 7, consacré au son, Thomas Depryck, gestionnaire des droits individuels et des exploitations radio au service de la documentation, vous rassure : nous vous entendons !

 


« In space no one can hear you scream » (Alien)

Le domaine sonore est vaste. De la chronique quotidienne au reportage, en passant par la fiction dramatique, le documentaire, ou encore par la musique de scène, l’interview, etc., le spectre brasse large. Les yeux grands ouverts sur l’horizon, l’humour, l’engagement, l’informationnel, l’émerveillement, le fantastique, le commentaire d’actualité, le dramatique y ont chacun leur place. On y fait feu de tout bois. L’air y est indispensable, pour que les ondes se propagent d’antenne à antenne.

Dans le vide en revanche, pas de son. Et pas de son, pas de création. Alors comment le combler, ce vide? Que faisons-nous, ici, à la SACD et à la Scam pour que les créations de nos auteurs voyagent jusqu’à nos tympans? Quels sont les socles sur lesquels peuvent s’appuyer les créateurs sonores au sein de nos sociétés?

Comme dans tous les domaines de la création (ou presque) la SACD et la Scam s’activent pour offrir aux auteurs et artistes du son non seulement des rémunérations aussi équitables et justes que possible, mais aussi des aides ponctuelles et adéquates nécessaires à la poursuite de leur métier. Percevoir auprès des câblodistributeurs, des théâtres, etc. puis répartir ces sommes dans les meilleurs délais aux acteurs concernés fait partie de notre travail quotidien. Soutenir festivals, événements, proposer des cadres de diffusion, mais encore octroyer des bourses d’écriture ou de création s’inscrit dans l’ADN de l’Action culturelle de nos sociétés. Sans oublier, évidemment, les conseils juridiques toujours indispensables au bon déroulement d’une contractualisation de bon aloi, mais encore — et peut-être avant tout — les mobilisations que nous proposons aux côtés des acteurs qui animent cette profession.

Évidemment tout n’est pas simple pour tout le monde.
Les auteurs peuvent compter sur la SACD et la Scam pour les aider individuellement là où ils en ont le plus besoin, et porter leur voix collectivement là où cela est nécessaire.

 

Thomas Depryck,
gestion des droits individuels et des exploitations radio au service de la documentation

 

Pour aller plus loin

Retrouvez l'ensemble du sommaire de ce numéro 7 du Magazine des Auteurs et des Autrices, "Donner à voir le son".