Lundi en Coulisse de la SACD

Date : 2019-09-16 14:00
Date de fin : 2019-09-16 18:00
Lieu : MEDAA
Lundi en Coulisse de la SACD

Entrez dans les coulisses du théâtre ! Les Lundis en coulisse permettent de découvrir trois textes dramatiques contemporains inédits, sélectionnés ici par Sybille Cornet, autrice et membre du Comité belge de la SACD. Ces textes seront lus à voix haute... par vous, public. Chauffez-vous la voix !


 

Au programme

Les textes :

Trêve de Loris Liberale
. Le départ de Mireille Bailly
. Les bras engourdis de Caroline Logiou

 

En savoir plus sur :

. La passeure, Sybille Cornet
. Les Lundis en Coulisse
. Les infos pratiques et modalités de réservations

 

Trêve de Loris Liberale

Cette pièce met en jeu une cellule familiale réduite au minimum : Le père, la mère, et un enfant unique, Lucie, leur fille de quinze ans. Dans cette tragi-comédie, on rit, mais on rit jaune. Ici, une famille moderne, une famille d’aujourd’hui. Et chacun de ses membres devrait se contenter d’un rôle social à jouer. Mais Lucie ne veut pas, ne peut plus  continuer à jouer à ce jeu de dupes, pendant que le couple parental n’entend rien, ne réalise pas, continue dans la fuite et le déni… Dialogue de sourds, incommunicabilité, règne de l’absurde. Les réactions des parents face à leur fille de quinze ans sont improbables… « C’est comme pas réel »…

 

Loris Liberale

Après des études en psychopédagogie, Loris Liberale se forme aux arts de la scène à Bruxelles. En 1998, il cofonde la compagnie Sequenza. Il se consacre à un théâtre empruntant son langage au mouvement et à la danse. En tant que metteur en scène il a monté des textes d'auteurs tels qu' Edward Bond, Joël Jouanneau, Daniel Danis et Gianina Carbunariù.

 

Le départ de Mireille Bailly

Il est 19h pile. A 35 ans, bien cravaté, avec sur le dos le costume de son père et à la main la valise de sa mère, Le Fils est prêt pour le grand départ. Mais comme disait Brel, ce qu'il y a de difficile pour un homme qui habiterait Vilvoorde et voudrait aller à Hong-Kong, ce n'est pas d'aller à Hong-Kong, c'est de quitter Vilvoorde. Le droit à la différence, les rapports de classe, la violence des relations familiales sont au centre de cette pièce qui, souvent drôle, flirte avec le surréalisme et l'absurde. Le départ est une invitation à voler de ses propres ailes, même et surtout s'il s'agit d'avancer à contre-courant.

 

Mireille Bailly

Mireille Bailly est actrice et autrice liégeoise. 

En tant qu'actrice, elle collabore depuis plus de quinze ans avec les créateurs Axel de Booseré et Maggy Jacot (Le dragon, Eclats d'Harms, MacBeth, Cabaret du bout de la nuit, Alpenstock...). Elle a également interprété des premiers rôles sous la direction notamment de Jacques Delcuvellerie, Jean-Claude Berutti, Philippe Van Kessel, Johan Simons, Denis Marleau et Roman Kozak. Au cinéma, on la retrouve dans la plupart des films de Luc et Jean-Pierre Dardenne (La fille inconnue, Le gamin à vélo, Le silence de Lorna, L'enfant, Rosetta, La promesse).

Depuis quelques années, elle se consacre aussi à l'écriture dramatique. Son premier texte Albert Hubert ou L'exercice difficile de la démocratie a été créé au Festival XS au Théâtre National à Bruxelles en 2013. A suivi, en 2014, Poids plume au Théâtre de Poche. Sa troisième pièce, R.H., est actuellement en cours de production avec la Compagnie Belle de Nuit et Le départ, son dernier texte, vient de recevoir, en France, le prix de l'InédiThéâtre concrétisé par une publication chez Lansman.

 

Les bras engourdis de Caroline Logiou

Une femme, seule, erre à la recherche d'un arrêt de bus qui ravivera ses souvenirs enfouis. Les diverses personnes qu'elle y rencontre évoquent, tantôt avec tendresse, tantôt avec violence, le sentiment commun de honte et l'extrême difficulté à s'en délivrer. 

 

Caroline Logiou

Née en 1979, Caroline Logiou est autrice et metteure en scène. Après une licence de théâtre à la Sorbonne-Nouvelle, elle étudie la mise en scène à l'INSAS à Bruxelles dont elle sort en 2008. Mais c'est en 2005, qu'elle réalise sa première mise en scène : Thomas l'obscur, 1er Chap. d'après Maurice Blanchot. L'année suivante, elle travaille en tant qu'assistante à la mise en scène auprès de Joël Pommerat (Les Marchands, Théâtre National de Strasbourg) et de Claude Schmitz (Amerika, Halles de Schaerbeek). C'est également en 2006 qu'elle se lance dans l'écriture d'une première pièce, Gris Balte, qu'elle mettra elle-même en scène.

Depuis 2009, année où elle crée la compagnie Nu, elle mène en parallèle une activité de metteure en scène et d'autrice tout en assistant d'autres compagnies autour de différentes productions. Notamment, elle met en scène Hiver de Jon Fosse (Les Tanneurs, 2009, Bruxelles) ainsi que les textes de Didier-Georges Gabily à deux reprises, en 2007, avec Harangue Berceuse et en 2015 avec Enfonçures, 5 rêves de théâtre en temps de guerre (La Balsamine, Bruxelles). Elle assiste Didier Poiteaux dans sa mise en scène d'un cratère à Cordes de Marcel Moreau qui sera joué à Bruxelles, Avignon et en Tunisie. Elle a écrit jusqu'à présent cinq pièces pour le théâtre : Gris Balte, L'espace d'un instant, Jour blanc, Devant les yeux et Y est une voyelle et Les bras engourdis.

 

Sybille Cornet

Sybille Cornet est née à Verviers (Belgique) le 9 avril 1968.
Elle vit et travaille à Bruxelles.

En 1987, elle entre dans la classe d’art dramatique de Max Parfondry au Conservatoire de Liège. Parallèlement à ce cursus, elle suit une formation musicale en tant que violoniste en étudiant la musique de chambre et l’improvisation musicale avec George-Elie Octors et Garett List. Entre septembre 2005 et août 2006, elle a fait un Master à DasArts, institut de recherche sur le théâtre, la danse et la performance (Amsterdam).

Depuis 1989, elle a travaillé comme comédienne avec de nombreux metteurs en scène (Alain Populaire, Pascal Crochet, Francine Landrain, Yan Bucquoi, Sofie Kokaj, Carbone 14 etc.) sur des projets d’auteurs pour la plupart contemporains (Heiner Müller, Pier Paolo Pasolini, Linda Lewkowicz, Alain Cofino Gomez, Jean-Luc Godard …). Elle collabore également à plusieurs projets en tant que musicienne pour des mises en scène théâtrales (Carbonne 14…) ou en tant que comédienne sur des pièces de musique contemporaine (Eric Satie, Frédéric Rzewsky, Baudouin de Jaer) et collabore depuis 2002 avec Dora Garcia, artiste plasticienne, en tant que performeuse.

En 1997, elle crée la compagnie théâtrale Welcome To Earth pour se consacrer presque exclusivement à la mise en scène. Interrogeant la relation fille-père, elle réalise en 2000 un premier spectacle intitulé Nos Pères en se basant sur des témoignages réels, et monte, la même année, Affabulazione de Pasolini. En 2001, elle réalise d’après des fragments de Platonov (Tchékov) une performance théâtrale, Que le bruit du monde cesse, qui questionne les rapports de force dans les jeux amoureux. En 2002, s’inspirant d’Arnulf Rainer, elle crée Rien ni personne, spectacle qui interroge le douloureux rapport que l’homme occidental entretient avec son corps. Dans ce solo, un acteur tente en direct et par le biais d’expériences physiques et mentales de réconcilier son corps et son esprit. En 2008, elle monte Le genévrier, un spectacle pour enfants adapté du conte épnoyme de Grimm pour lequel elle reçoit la mention du jury du festival de Huy “pour le raffinement et le pouvoir suggestif de la mise en scène”. La même année elle présente plusieurs versions scéniques de son feuilleton écrit L’empêchement. En 2009, elle crée pour le Musée des Arts Conteporains (Mac’s) Une jeune femme disparaît, spectacle d’initiation à l’art contemporain à l’usage des adolescents. En 2012, sur commande de l’asbl Bluub et de la commune d’Ixelles, Sybille Cornet écrit et met en scène La vie difficile et joyeuse d’Ismaël Dupont, conférence-spectacle tous publics sur le thème de l’art et la poésie dans la ville. En 2013, elle crée le spectacle tous publics La maison dans la forêt au Festival Noël au Théâtre.
Durant les automnes 2014 et 2015 elle est en résidence aux Laboratoires d’Aubervilliers (Paris)pour créer et présenter deux nouvelles conférences/spectacles thématiques à destination des enfants et/ou des adolescents.

Elle a écrit plusieurs textes destinés à la scène Faire l’école aux grands singes, conférence spectacle sur la thématique de l’ennui du corps à l’école, en tournée dans les lycées de Paris et d’Aubervilliers, La maison dans la forêt, texte de théâtre pour enfants, en tournée, La vie difficile et joyeuse d’Ismaël Dupont, conférence spectacle tous publics, Bluub Ixelles, Laboratoires d’Aubervilliers Paris, Le pays des manteaux sauvages, texte de théâtre pour enfants co-écrit avec Michèle Moreau pour la Compagnie Faux comme il faut , L’empêchement, adaptation pour la scène du roman-feuilleton éponyme (Résidence d’auteur à la Chartreuse de Villeneuve-Les-Avignon en 2008) Présentations publiques sous forme de perfomances/installation au Festival Vrak (L’l) et à La Bellone, Une jeune femme disparaît, spectacle d’initiation à l’art contemporain à destination des adolescents, commande du Mac’s (Musée des Arts Contemporains) , Mac’s, Le botanique, Le Pass, diverses classes d’adolescents de Bruxelles et de Wallonie, Le genévrier, adaptation théâtrale du conte de Grimm, paru aux Editions Lansman, L’homme de chambre, lu dans le cadre de Noël au Théâtre en décembre 2004, Nos pères, spectacle pour adultes, présenté aux Botanique, Halles de Schaerbeek, Centre Culturel de Boussu et Peruwelz, 2000.
Elle travaille actuellement à la rédaction d’un roman Rencontre avec des hommes blessés pour lequel elle a bénéficé d’une bourse d’aide à l’écriture la Bourse découverte (2016)
Elle travaille comme dramaturge, directrice d’acteurs pour divers projets (spectacles théâtraux, danse, fictions radiophoniques, performances, installations vidéo…)
Elle rédige également des articles critiques sur l’art et le théâtre pour les revues «Scènes », « Le Petit Cyrano » et « Soldes almanach».

Depuis 1997, elle donne régulièrement des cours, stages, ateliers de théâtre, d’expression verbale et d’écriture dans des écoles primaires, secondaires, professionnelles, académies privées, Conservatoire Royal ou par le biais de stages dans des institutions, en Belgique comme en France.


Les Lundis en coulisse

Le lundi, jour traditionnel de relâche dans les théâtres, les professionnels du spectacle peuvent se consacrer à d’autres choses qu’aux représentations – par exemple à la découverte de nouvelles pièces non encore éditées ou jouées.

C’est justement ce que proposent Les lundis en coulisse aux artistes de la scène, mais aussi à tous les amateurs de théâtre ! Venez découvrir par la lecture à haute voix de larges extraits de trois pièces fraichement écrites. Vous découvrirez combien cette approche spontanée s’avère être tout aussi captivante pour ceux qui prennent part à la lecture que pour ceux qui l’écoutent ! Si la découverte d’une pièce par une lecture à haute voix est, certes, un défi, il s’avère que cette démarche est tout aussi passionnante pour ceux qui s’y aventurent que pour ceux qui l’écoutent…

Le choix des pièces incombe pour chaque séance à un professionnel du théâtre, de l’écriture, de l’édition ou de la traduction, qui souhaite partager sa passion pour les écritures dramatiques d’aujourd’hui.

Les Lundis en coulisse s’adressent aux professionnels du spectacle, mais aussi aux amateurs curieux de nouvelles pièces. Et si vous souhaitez approfondir cette lecture, le Centre des Écritures Dramatiques Wallonie-Bruxelles met les textes des nouvelles pièces belges à la disposition de chacun !

Le dispositif des Lundis en coulisse existe depuis 2002 à Lyon où il a été inventé par Gislaine Drahy, metteure en scène et directrice du Théâtre Narration. Il a été repris par le Théâtre de l’Aquarium à Paris en 2009/10 et par la jeune Compagnie Les Encombrants à Dijon en 2013/14. Nous remercions Gislaine Drahy de nous avoir permis d’organiser ces séances conviviales et enrichissantes en Belgique.

Les Lundis en Coulisse en Belgique, une initiative de Silvia Berutti-Ronelt, en coproduction avec ARTS2 - Conservatoire Royal de Mons, l'Atelier Théâtre Jean Vilar et le Centre d'études théâtral de l'UCL à Louvain-la-Neuve, le KVS, le Rideau de Bruxelles, la SACD, le Théâtre Liège, le Théâtre des Martyrs, le Théâtre National Wallonie Bruxelles et le Théâtre Varia. En partenariat avec le Centre d'Écritures Dramatiques - Wallonie Bruxelles.

 

En pratique

La séance aura lieu à la MEDAA (rue du Prince 87, 1050 Bruxelles), le lundi 16 septembre, de 14 à 18h.

L’entrée est libre mais la réservation est souhaitée à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. et Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. 

 

En pratique

Date : 2019-09-16 14:00
Date de fin : 2019-09-16 18:00
Lieu : MEDAA