Actualités

Cultivons notre jardin, par Nathalie Wolff

À l'ouverture de chaque numéro du Magazine des Auteurs et des Autrices, une spécialiste de notre équipe prend la plume. Pour ce numéro 3, consacré à la création jeunesse, Nathalie Wolff, gestionnaire spectacle vivant et jeune public, qui nous invite à cultiver notre jardin...


« Qu’est-ce que c’est, un auteur ou une autrice jeune public ?

Pourquoi écrire, filmer, créer un opéra, danser, créer une histoire radiophonique, dessiner pour les enfants ? Créer pour un enfant, est-ce chercher en soi celui qu’on était hier ?

C’est bien plus que cela...

Lorsqu’on écrit pour un jeune public, on jardine : on creuse, on sème, on taille, sans garantie que les parterres « prennent ». C’est un travail de grande exigence, parce que l’enfance et l’adolescence sont des périodes cruciales.
La lecture, le théâtre, le cinéma, sont des expériences essentielles à la formation d’une personnalité. C’est permettre à des jeunes de faire naître des émotions jusqu’alors ignorées, d’appréhender le monde dans lequel ils et elles grandissent au travers de héros et d’histoires pas comme les autres.

C’est exigeant, et c’est quelquefois périlleux.

À la SACD x Scam nous sommes très attentifs à ce secteur, nous allons à la rencontre des instances d’avis, des institutions, des fédérations. Nous sommes attentifs, avec notamment le précieux soutien d’Ariane Buhbinder, membre du Comité belge de la SACD où elle représente les auteurs et autrices de théâtre jeune public, à la visibilité, à la présence de ces auteurs et autrices dans les médias, dans les festivals.
Mais pas seulement, car il ne faut pas sectoriser la création jeune public, il faut l’étendre, il faut la maintenir à égalité avec les autres secteurs et faire en sorte qu’elle conserve les mêmes droits (ce fut obtenu par la CTEJ en 2016 pour le théâtre jeune public, lorsqu’il fut reconnu comme théâtre de création à part entière).

À la SACD x Scam nous accompagnons, soutenons et défendons les traducteurs et traductrices, les créateurs et créatrices de spectacles, de contes, de films, de BD, de livres, d’œuvres radio, grâce notamment à nos bourses d’accompagnement. Nous offrons un filet de sécurité à nos auteurs et autrices qui évoluent dans ce secteur peu financé, afin de faire en sorte que les spectateurs et spectatrices de demain — le jeune public d’aujourd’hui — soient présent.e.s, si ce n’est reconnaissant.e.s d’avoir grandi avec cette mise à l’éveil permanent de leur conscience.

À la SACD x Scam, enfin, nous ouvrons le dialogue, nous vous invitons à nous dire vos difficultés, vos réflexions sur les points à améliorer. Alors n’hésitez pas à venir nous rencontrer dans nos espaces rénovés de la Maison des Auteurs et des Autrices, ou lors des festivals et asseyons-nous pour parler du chemin que nous souhaitons tracer ensemble dans ce merveilleux jardin qu’est la création pour jeune public. »


Nathalie Wolff

 

Voir ici l'ensemble du sommaire de ce numéro 3.

cover

Une question sur la Communication ?

Pour tout renseignement adressez-vous à Morgane Batoz-Herges, Marie Depré et Célyne van Corven, du Service communication :

communication@sacd.be - 02 551 03 20