Actualités

"Séries ?" par Françoise Bloch

L'article a été écrit pour le Magazine des Auteurs et Autrices #6 : A suivre... les séries dans le dossier "Regards Croisés".

 

De: Françoise Bloch
Objet: Rép : Séries ?
Date: 28 avril 2019 à 00:19
À: Adeline Rosenstein


Chère Adeline,
Nous sommes aujourd’hui le lendemain de « Gilets jaunes Acte XXIV ».
Je m’adresse à toi, car moi, des séries, je n’en ai jamais faites ni conçues.
J’ai un jour fait un spectacle dont on a dit qu’il était le dernier d’une trilogie. Je suis donc l'auteur (en réalité: le coauteur puisqu'il s'agit d'écriture collective) d'une trilogie non préméditée sur le profit et d'un 4e spectacle qui y est accroché, attaquant le sujet d'un autre angle, c'est-à-dire répondant à une autre question sur le même sujet. Chacun de mes spectacles s’est construit en rebond du spectacle précédent : à partir des "manques" de celui-ci, qui se révèlent comme toujours pendant les premières représentations, "à l'usage du public ». Apparaît alors ce dont le spectacle aurait pu ou dû "aussi parler » et les questions qu'il pose, à moi, au public et à la critique débouchent en général, peu après, sur la question fondatrice qui va être celle du projet suivant. Tout ceci n’a rien à voir avec des oeuvres conçues au départ pour être vues les unes à la suite des autres comme le sont les épisodes de ton Décris Ravage.

 

 

De: Adeline Rosenstein
Objet: Rép : Séries ?
Date: 30 avril 2019 à 20:08
À: Françoise Bloch 

Chère Françoise,
Proposer de faire une série sur la question palestinienne répondait à l'invitation du réseau de lieux de programmation avec lequel je travaillais à Berlin à l'occasion de leurs 10 ans d'existence. Il s'agissait de séduire le public - eux qui se méfiaient du soutien à la Palestine- avec une série d’épisodes courts, une forme addictive comme “les séries” que je ne consomme toujours pas mais dont tout le monde parlait. Les 12 fois 20 minutes pour une traversée historique et sémantique de la "Question de Palestine" depuis 1799 ("Vous en voulez ? Eh ben on va vous en donner”) sont ensuite devenues 6 fois 35 minutes (car il faut du talent pour faire court sans oublier personne). La répétition sanglante des différentes “Crises d’Orient” s'y prêtait: le suspense était offert par la chronologie et par l’alternance désespérante entre massacres à échelle de plus en plus grande et grandes avancées du droit international, point virgule, fermez la parenthèse.
Mon projet actuel : "Laboratoire Poison" se voit, lui, répétition désespérante, se transformer en série ou plutôt condamné à "l'étapisme" pour des raisons de production.
Il y a dix ans construire son récit par petits bouts était suspect...

 

 

De: Françoise Bloch
Objet: Rép : Séries ?
Date: 3 mai 2019 à 08:37
À: Adeline Rosenstein


Chère Adeline,
Nous sommes aujourd’hui la veille de « Gilets jaunes Acte XXV »...

 

 

Pour aller plus loin :

. lire le Magazine des Auteurs et des Autrices : "À suivre... : les séries"

 

 Luciana Poletto
© Luciana Poletto

Depuis 2006, Françoise Bloch et sa compagnie belge Zoo Théâtre poursuivent une recherche où l'exploration documentaire (interviews, enquêtes, films...) sert de tremplin à un théâtre à la fois physique et critique, qui s'attache à réinventer les chemins possibles entre des fragments collectés du « réel » et leurs transpositions théâtrales. En lien étroit avec sa pratique artistique, elle est également pédagogue à l'ESACT/Liège qui lui sert d'espace de recherche.


> www.zootheatre.be