Actualités

L'ACSR, un espace unique au monde, par Muriel Alliot

Pour le Magazine des Auteurs et des Autrices consacré au son, Muriel Alliot fait un focus sur l'ACSR : Chuuut... Écoutez ! Osez vous accorder ces quelques minutes. Connectez-vous sur la phonotèque de l’ACSR. Tandis que vous lisez ces lignes, laissez-vous surprendre par la diversité des formats et des genres proposés. Plongez.

 

« L’Atelier de Création Sonore Radiophonique (ACSR), à Bruxelles, existe depuis 1996.

Première mission de l’atelier : soutenir et former les auteur·trice·s sonores, leur offrir un espace de liberté et le temps. Mettre en valeur leurs œuvres et les accompagner au long des différentes étapes de création: écriture, montage financier, prise de son, production et post-production, promotion et diffusion.
Aujourd’hui, au planning, 35 productions en cours. En 2018, 15 nouvelles productions sorties des studios.

Cet espace de création n’a aucun équivalent dans le monde. Il est financé par le Fonds d’Aide à la Création Radiophonique de la Fédération Wallonie-Bruxelles (FACR). Ce fonds, créé en 1991, est, lui aussi, une spécificité belge. Il permet l’émergence d’un grand nombre d’œuvres et d’auteur·trice·s. La création radiophonique belge se trouve de ce fait, considérée comme l’une des plus inventives et singulières d’Europe.

Récemment, une grande part du budget de ce Fonds a été octroyée à la société maRadio.be1 , diminuant ainsi la part allouée véritablement à la création. Ceci a soulevé l’indignation en décembre dernier2 parmi les auteur·trice·s, d’autant que régulièrement des projets retenus comme «de qualité» par la commission du FACR sont refusés, faute de moyens financiers.

Un des objectifs de l’Atelier étant de professionnaliser les auteur·trice·s et de veiller à ce qu’ils·elles soient rémunéré·e·s à hauteur de leur travail, il se trouve directement affecté par une telle coupe budgétaire.

Actuellement, l’équipe permanente de l’ACSR, sous la houlette du Conseil d’Administration (composé d’auteur·trice·s) planche sur deux gros chantiers. La mise en place d’une nouvelle plateforme sur le web, qui remplacera, début 2020, le site actuel. L’objectif: donner une plus grande visibilité et un meilleur accès aux œuvres, mieux valoriser les professionnel·le·s du secteur, proposer des articles et des coups de cœur. Et plus convivialement, l’organisation des Rencontres radiophoniques, le festival de l’ACSR, au Cinéma Nova du 6 au 8 décembre 2019.

Ces dernières années, le paysage radiophonique s’est métamorphosé. L’Atelier est à une place centrale. Au cœur du nouvel engouement pour le sonore, plus que jamais, il doit veiller à remplir sa mission : maintenir les créateurs et créatrices au premier plan. »

Muriel Alliot


L'autrice

Muriel Alliot est autrice et monteuse. Dans le domaine sonore, elle a réalisé des documentaires (Je veux tomber, 24 rue Bédoyère, Dans cette douce pérennité de l’ombre) et des installations, en collaboration avec la plasticienne Sylvie Rodriguez (Big Bang, Dévore).


Pour aller plus loin

. Retrouvez l'ensemble du sommaire de ce numéro 7 du Magazine des Auteurs et des Autrices, "Donner à voir le son".

. Visitez le site de l'ACSR, et écoutez leurs podcasts sur i-tunes ou soundcloud.

. À lire : Le geste radiophonique - Audiographie d’un atelier, publication à l’occasion des 20 ans de l’ACSR, Villa Hermosa & ACSR. En consultation à la MEDAA.


© photo : Isabelle Mbuyamba

 

Muriel Alliot