Actualités

Entretien avec… Barbara Sylvain

La nouvelle Présidente du Comité belge de la SACD prend la suite de Jean-Luc Goossens. Issue du spectacle vivant, Barbara Sylvain est autrice, comédienne et metteuse en scène. Elle a bien voulu se plier à l’exercice de l’interview et y dévoile ses motivations, les combats qu’elle souhaite mener et la force du collectif.

 Co-directrice artistique du collectif Oh my god où elle mène ses investigations créatrices, elle s'investit également dans des activités pédagogiques pour introduire le théâtre dans les écoles. Barbara Sylvain est membre depuis juin 2015 du Comité belge de la SACD. 

 

Quelles ont été vos motivations à vous présenter en tant que Présidente du Comité belge de la SACD ?

Le combat déjà engagé par la SACD pour la parité me paraît toujours aussi essentiel et mérite une vigilance constante. Les initiatives se sont multipliées chiffres à l’appui pour dénoncer la discrimination au genre et plus personne ne peut se voiler la face. Malgré cela même si des avancées sont en cours, voir encore aujourd’hui des programmations théâtrales où les femmes font figure d’exception me donne déjà une motivation suffisante pour travailler avec le Comité au respect de cette parité qui doit être intersectionnelle (et intergénérationnelle). C’est essentiel de montrer toute la diversité dans les écritures, c’est non seulement le reflet de notre monde actuel mais c’est surtout une force de création qui est encore en grande partie inexploitée.

En participant aux travaux du Comité depuis trois ans, j’ai pu voir à quel point il est riche et stimulant de mettre à profit nos expériences et nos connaissances de terrain, nos doutes aussi et nos questionnements. La force du collectif est primordiale. Nous venons tous de domaines différents et nos réalités révèlent toujours que nos droits ne sont jamais des acquis. Nous avons le devoir de défendre ces droits et d’en créer d’autres pour véritablement exister. Notre motivation principale est de veiller à la reconnaissance, la mise en valeur et la visibilité du travail des auteurs et des autrices.

 

Quels sont les dossiers sur lesquels vous souhaitez oeuvrer particulièrement ?

Venant de la scène, je souhaite ouvrir une réflexion pour envisager une meilleure diffusion des œuvres de spectacle vivant et développer des pistes pour mettre davantage en valeur la création.

Je propose aussi l’organisation de mises en lectures de textes à la MEDAA pour faire découvrir des auteurs.trices aux partenaires potentiels (metteur.es en scène, directeurs.trices de théâtre ..) et permettre l’amorce de champs d’actions/créations possible en la matière.

La question délicate du cumul des droits d’auteur avec les allocations chômage reste un chantier ouvert qui mérite toute notre attention.

Je souhaite aussi réfléchir sur tout le potentiel que peut offrir la Maison européenne des Auteurs et des Autrices en la rendant encore plus chaleureuse et vivante qu’elle ne l’est déjà.

D’autres propositions de chantiers seront discutées dès septembre avec les membres enthousiastes du Comité déjà prêts à se retrousser les manches !

 

Pourquoi faut-il s’impliquer dans une organisation comme la SACD ?

Il faut s’impliquer parce que nos droits sont encore et toujours trop fragiles et que notre existence professionnelle est sans cesse mise en cause. Il est essentiel de nous faire reconnaître et de défendre nos droits haut et fort. Ce sont des métiers où nous travaillons beaucoup pour (souvent) trop peu, où nos obligations sont toujours plus importantes que nos droits. C’est grâce à une représentativité structurée que nous trouvons la force de persuasion et de résistance.

 

Un mot pour les auteurs et autrices de la SACD ?

Il me paraît primordial de dire aux auteurs et autrices que l’on représente au sein du Comité que nous sommes là pour répondre à leurs questionnements, entendre leurs suggestions et qu’ils/ elles n’hésitent donc pas à nous contacter. Ça paraît banal de le souligner mais avant d’être membre du Comité je ne mesurais pas la valeur de ce lien et le soutien qui pouvait en découler. La MEDAA est leur maison.

 

 

Pour aller plus loin :

. découvrez le Comité belge de la SACD et son fonctionnement

 

 

Barbara Sylvain Mario Brenta

 © Mario Brenta