Actualités

Faire de la place au genre : sans déc', par Maud Joiret

Le comique, la blague, le sarcasme, l’absurde, le burlesque, le ridicule, à chute, de répétition, pince-sans-rire, noir, d’esprit, de niche… Question de genre, question transgenre : l’humour est à part et l’humour va partout.

 

On le retrouve sur scène bien sûr, dans des stand-up, one (wo)man show, ou dans les spectacles non étiquetés spécialement d’humour - mais aussi : dans les livres, la presse, les illustrations, séries, films, à la radio...

Ce qui vous fait marrer fait partie de vos œuvres, et c’est entendu, c’est le propre de nous.


Seulement, voilà

Les autrices et auteurs de l'humour font figure de fond de classe, un peu. Aucune représentation au sein des instances publiques. Pas d’aide dédiée, de subside consacré. Pas de prix prestigieux. Au cours des rencontres organisées par la SACD et la Scam, au FIFF ou à la MEDAA, avec les réalisateur.trices, les scénaristes, les chroniqueur.euse.s, les débutant.e.s et confirmé.e.s, les indépendant.e.s, les chômeur.se.s, les avec statuts et sans, on constate que, si la popularité des humoristes croit et embellit, leur reconnaissance et les soutiens qui leur sont alloués ont toutes les propriétés immatérielles de l’évanescence – pour ne pas dire de l’invisibilité.


Sans moyens, pas de résultats

Il y a la question des scènes : leur nombre en Belgique se compte quasiment sur 10 doigts et, si on compare à Paris, il apparaît carrément dérisoire, en proportion. Les amateur.trice.s du genre peuvent se rendre au Comedy Club, au TTO, à la Comédie Centrale de Charleroi ou Liège, la Comédie en île, la Bouch’rit, le Koek’s… – et puis suivre les plateformes et collectifs What the Fun, Made in Brussels Show ou YouRire qui investissent des lieux pour présenter leur programmation. L’écosystème fonctionne principalement avec des ressources privées et vous nous avez dit, lors d’une rencontre entre humoristes à la SACD, que pouvoir jouer est véritablement un luxe, et que les jeunes talents – dont on ne manque pas – en ont radicalement besoin pour faire leur armes et progresser.


En ce qui concerne les pratiques audiovisuelles, vous notez qu’il reste à inventer une véritable place pour l’humour, et en particulier dans l’écriture sérielle ou web, dont les formats demandent de nouvelles narrations. La confection de dossiers relatifs à des projets humoristiques s’avère aussi, souvent, une gageure : pas évident de montrer ce qui est drôle quand c’est la caméra, le jeu, l’intonation, le contexte qui fait naître le rire. Au rayon des enjeux, la question de la place faite aux femmes humoristes, et aux femmes racisées, est absolument essentielle aussi, comme le soulignait récemment Cécile Djunga à la RTBF.


La SACD et la Scam se mobilisent pour les auteurs et autrices de l'humour

Plusieurs actions ont été et sont menées pour vous aider dans vos parcours. N'hésitez pas à en informer aussi les plus jeunes, à faire remonter vos remarques auprès des auteurs et autrices des Comités belges ou aux équipes :

Bourses 
- "un ticket pour..." : vous permet de vous rendre en festival, que vous soyez programmé.e.s ou non. Les bourses de la SACD et de la Scam vous aident à être présent.e.s dans les rendez-vous professionnels, où plusieurs membres des Comités belges font également le déplacement et peuvent vous y aiguiller.
- Différentes bourses d'aide aux projets, de captation, d'avis sur projets, de pitching... sont attribuées deux fois par an. Il y en a certainement une pour vous.
- Les bourses de la SACD et de la Scam France sont également accessibles aux membres belges. Notez que le Studio Youtube de la SACD Paris est aussi disponible à la réservation.

Rendez-vous
La SACD et la Scam organisent différents rendez-vous professionnels qui vous réunissent ici ou là. En 2018 et 2019, plusieurs humoristes et chroniqueur.eurses ont échangé à la MEDAA sur les pratiques et ce qu'il reste à inventer pour aider les répertoires concernés. Deux rencontres au FIFF ont également été organisées, une leçon de scénario et une table-ronde sur l’écriture et la production de comédie : le compte-rendu est disponible sur le site de la SACD.

Communauté
Il est question de créer un poste au sein des Comités belges dédié spécifiquement à l'humour, pour vous permettre de faire remonter les questions et enjeux liés à votre secteur au sein des conseils d'administration et de décisions. Sur un principe de solidarité et de communauté, vous réunir et créer un effet de corps, c'est ce que les sociétés d'auteur.trice.s peuvent apporter : une force de frappe, collective.

Lundi des Auteurs et des Autrices
Jetez un oeil aux projections régulières d’humour à l’Aventure dans le cadre des Lundis organisés par l'Action culturelle. Séances gratuites et rencontre autour d'un verre après la séance.

Récompense
Le Comité belge de la SACD a couronné une oeuvre d'humour en remettant le prix du meilleur spectacle vivant à Jérôme de Warzée en 2014.

Un lieu
La MEDAA vous offre des espaces de travail du lundi au vendredi, de 9h à 17h, en coworking ou dans des box de une à quatre places (sur réservation). Différentes salles de réunion peuvent aussi être louées pour vos besoins de réunions et de projections. Passez aussi au café, venez vous et nous y rencontrer.

 

Liens utiles 

. lire le Magazine des Auteurs et des Autrices #5 : "L'humour est un métier"
. les catalogues des bourses de la SACD et de la Scam Belgique
. les catalogues des bourses de la SACD et de la Scam France
. Le studio Youtube à Paris
. Deux interviews d'humoristes sur Bela : Guillermo Guiz et Marie-Eglantine

Lire le Magazine des Auteurs et des Autrices #5 : "L'humour est un métier" ici.