Actualités

"The King is not dead" par Jean-Benoît Ugeux

Depuis déjà un certain nombre d’années, le Kings of Comedy Club est devenu un lieu incontournable de l’humour belge.

 

Si nombre d’humoristes « bien de chez nous » ont pu roder leur one-(wo)man-show dans la petite salle ixelloise avant de partir sur les routes, vous pourrez y croiser également certains grands humoristes parisiens tels que Fary ou Elie Sémoun qui profitent de l’ambiance feutrée de la chaussée de Boondael pour venir y tester leurs sketches en avant-première, preuve - s’il en était besoin - du rayonnement à l'étranger de ce petit lieu dynamique et exigeant.


Car même si l’adage dit que l’humour s’exporte mal, on peut constater que les humoristes belges ont la côte dans l’hexagone et ce depuis de nombreuses années. S’il y a une dizaine d’années, les belges étaient encore teintés d’un certain « exotisme », il est maintenant devenu tout à fait normal de les croiser dans le PAF (paysage audiovisuel français), que ce soit au cinéma mais aussi en télé, en radio ou sur les planches.


Et dans cet essaimage artistique, le Kings of Comedy Club n’y est pas pour rien… car non contents de proposer leur fameuse scène ouverte, Alex Vizorek et Guillermo Guiz, les infatigables actionnaires du lieu en sus de leur traditionnelle académie d’été (qui permet aux artistes de se former tant au niveau de l’écriture que du jeu ou des aspects techniques et productionnels) s’intéressent également aux écritures télévisuelles.


Pouvant compter sur un public assez ouvert d’esprit, le Kings of Comedy Club a eu cette chance de n’avoir jamais subi de pressions (ce qui n’est pas le cas de certains lieux français où il faut parfois marcher sur des œufs pour ne pas heurter certaines sensibilités religieuses ou communautaires). Ici on peut rire de tout, tant que l’on est drôle. C’est finalement un critère assez recevable.


Il va de soi qu’avec les années et le succès du lieu, il est de plus en plus aisé de trier les humoristes de qualité car ils sont légion à toquer à leur porte mais le lieu tient néanmoins à donner sa chance au maximum. Sachant combien ce milieu peut être impitoyable par la suite (et les places peu nombreuses...), les deux compères tentent précisément que leur espace reste un espace de mixité et de prise de risque qui permettent au maximum de venir faire leur galop d’essai.


Et comment ne pas saluer une si belle initiative dans ce monde où le rire commence à disparaitre. Oui, comme il est à craindre, le jour où nous ne rirons plus. Mais pour l’instant, le Kings of Comedy Club est encore là, et il n’est pas près de mourir.

 

Liens utiles 

. lire le Magazine des Auteurs et des Autrices #5 : "L'humour est un métier"
. Deux interviews d'humoristes sur Bela : Guillermo Guiz et Marie-Eglantine
. retrouvez l'édito de Jean-Luc Goossens "L'humour doit être déclaré d'utilité publique

 

UGEUX Alice Kohl

Portrait : © Alice Khol