Skip to main content

Agenda

Agenda

Ajouter à mon agenda (iCal, Google, Apple, Outlook)


A l’approche des élections fédérales, régionales et européennes, la SACD organise une soirée-débat exceptionnelle consacrée à la thématique des politiques artistiques et culturelles.


 

Où en sont les politiques artistiques et culturelles en Belgique et en Europe ?

Alors que les pratiques évoluent très rapidement, tant chez les créateurs et créatrices que parmi les publics, notamment en raison de la globalisation et des avancées des techniques numériques, quels en sont désormais les fondements et les raisons d’être ? Leurs financements sont-ils adaptés et justement répartis entre les priorités ?

Avons-nous des prospectives, assez élaborées, globales et innovantes qui nous conduiraient à engager leur rénovation ? Quelle place y est accordée aux créateurs et créatrices ? Faut-il distinguer et financer spécifiquement une politique artistique au sein des politiques culturelles ?

L’exigence de rénovation prospective, énoncée par de nombreux experts et associations professionnelles, s’impose-t-elle dans les mêmes termes et selon les mêmes urgences aux différents étages institutionnels (européen, fédéral, communautaire, régional, communal) ?

Pour répondre à ces questions et à celles que vous souhaiterez leur poser, nous vous invitons à notre « Rencontre de Bruxelles » du 7 mai 2019, à la MEDAA. 

 

Participant(e)s

Pascal Rogard, Directeur général de la SACD, Président de la coalition française pour la diversité culturelle
Paul Dujardin, Directeur général de Bozar
Cécile Vainsel, Directrice Culture à la COCOF, conseillère communale Woluwé St Pierre
Mohssin El Ghabri, Echevin de la Culture de Saint-Gilles
La rencontre sera animée par Frédéric Young, délégué général de la SACD pour la Belgique.

Le mot de bienvenue sera prononcé par Jean-Luc Goossens, Président du Comité belge de la SACD.

Plus d'informations sur les intervenants.

 

Informations & inscriptions

Le débat aura lieu le 7 mai de 18h à 20h à la Maison des Auteurs et des Autrices (Rue du Prince Royal 85-87 - 1050 Ixelles), il sera suivi d'un drink. Pour y assister, merci d'envoyer un mail avant le 1er mai à : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. avec comme objet "Débat politique artistique 7 mai".

 

En savoir plus

. Retrouvez sur notre poster “Mobilisation !” toutes les revendications de la SACD en matière de création, solidarité, innovation et droits
. Lire le "Manifeste pour l’emploi artistique et le soutien aux créatrices et créateurs" de la SACD et l'Union des Artistes
. Tout ce qui concerne l'emploi artistique sur le site de la SACD

 

Ajouter à mon agenda (iCal, Google, Apple, Outlook)


Wallonie Bruxelles Images et la SACD ont le plaisir de vous inviter à une rencontre avec les responsables du Festival de la Fiction de La Rochelle : Stéphane Strano, président du festival, Pauline Hertault, Directrice générale et Carole Villevet, chargée de la compétition francophone étrangère et responsable des RDV de la création francophone.


 

En vingt ans d’existence, le Festival de la Fiction est devenu l’un des principaux rendez-vous de la télévision en France et l'un des premiers événements autour de la fiction. Chaque rentrée télévisuelle de septembre, le Festival révèle des œuvres de fictions TV inédites, offrant toute la diversité de la création audiovisuelle francophone et internationale.

Rendez-Vous de la Création Francophone

L’objectif des RDV de la création francophone est de faciliter et privilégier la rencontre entre investisseurs européens et producteurs francophones porteurs de projets de séries francophones à potentiel international.
A l’inverse des gros marchés de programmes, il s’agit là de créer un espace de rencontres convivial, un écrin de travail privilégié et intime où tous les producteurs francophones seront susceptibles de rencontrer des investisseurs étrangers attentifs et intéressés par la production francophone.

Compétition francophone étrangère
Depuis 2018, cette section compétitive sélectionne 7 séries issues des pays francophone hormis la France.
Dimanche 05 Mai 2019 à 16:43

Ajouter à mon agenda (iCal, Google, Apple, Outlook)


La deuxième édition du Fonds jeune création francophone, un fonds d'aide à la création cinématographique et audiovisuelle dans les pays francophones d'Afrique subsaharienne est ouvert, en partenariat avec la SACD. Vous avez jusqu'au 5 mai 2019 pour déposer votre projet !


Informations

Règlement et candidatures
www.jeunecreationfrancophone.org

Informations complementaires - veuillez écrire à
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.


Le Fonds pour la Jeune Création Francophone

À la suite des retours positifs reçus aussi bien de la part des auteurs, réalisateurs, producteurs que les représentants institutionnels de plusieurs pays francophones en Afrique après le premier appel à projets du Fonds Jeune Création Francophone, les partenaires du Fonds Jeune Création Francophone ont décidé d’un commun accord de poursuivre leur contribution au nouveau dispositif de coopération destiné à renforcer les industries audiovisuelles et cinématographiques africaines.
Ainsi, le nouvel appel à projets du Fonds pour la Jeune Création Francophone est ouvert du 26 février 2019 au 5 mai 2019.

Le dispositif est destiné à promouvoir le dynamisme de la création à différents niveaux : cinéma, séries audiovisuelles et contenus web.
Envisagé comme un système d’aides sélectives, il vise à soutenir l’émergence de nouveaux réalisateurs et producteurs et d’accompagner leurs projets au stade du développement, de la production et/ou de la post-production. Les projets lauréats seront sélectionnés par une commission de professionnels.

Selon leur état d’avancement, les projets pourront bénéficier d’une résidence en écriture pour leurs auteurs, d’une formation internationale pour leurs producteurs, d’apport numéraire pour la production du film et/ou de prestation et coaching en post-production. Grâce à l’engagement de diffuseurs au sein du dispositif, la question de la diffusion des projets sera évaluée en amont.

À terme, l’objectif est de développer des stratégies innovantes et de nouveaux mécanismes dans les pays concernés, d’accompagner les auteurs et producteurs dans l’avancement de leurs projets à toutes les étapes de la chaine de production, et de promouvoir le développement d’un réseau international de jeunes cinéastes, de producteurs et leurs équipes, notamment via le suivi des projets soutenus par le fonds, à travers l’organisation d’évènements ou de rencontres au sein de festivals, la mise en réseau des équipes des films, etc.

Le présent appel à projets est destiné aux professionnels du cinéma et de l'audiovisuel des pays d’Afrique francophone subsaharienne et Haïti : Bénin, Burkina Faso, Burundi, Cameroun, Congo Brazzaville, Congo RDC, Côte d’Ivoire, Djibouti, Gabon, Guinée, îles Comores et Ile Maurice, Madagascar, Mali, Niger, République Centrafricaine, Rwanda, Sénégal, Les Seychelles, Tchad, Togo et de Haïti.

LE FONDS JEUNE CREATION FRANCOPHONE est une initiative du Centre National du Cinéma et de l’image animée (CNC) en France, la Fédération Wallonie-Bruxelles en Belgique, le Film Fund Luxembourg au Luxembourg, la Société de Développement des Entreprises Culturelles (SODEC) au Québec, Téléfilm Canada, TV5MONDE, Orange, France Télévisions, la SACD, la SACD Belgique et la SACD Canada.

La gestion opérationnelle, administrative et financière du Fonds pour la Jeune Création Francophone est assurée par le COLLECTIF GENERATION FILMS.

 

fonds jeune crea franco logos

Vendredi 03 Mai 2019 à 08:00
23:00

Ajouter à mon agenda (iCal, Google, Apple, Outlook)


Afin de pouvoir vous verser vos droits d’auteur et de reprographie, nous avons besoin de connaître toutes vos œuvres éditées : cela est possible grâce à la déclaration. Un versement de droits de reprographie sera effectué prochainement, si vous n’avez pas encore eu l’occasion de le faire, nous vous invitons à compléter votre déclaration de reprographie pour l’année 2017.


 

 

La déclaration

La déclaration est la carte d’identité de votre œuvre. Elle contient toutes les informations nécessaires pour identifier l’œuvre et son.sa ou ses auteur.ice.s.

C’est aussi le document qui permet de vous rémunérer lors de la copie, ou utilisation d’extraits. Tous les auteur.ice.s impliqué.e.s dans la création de l’œuvre doivent signer le bulletin de déclaration, qui indique le partage des droits entre eux.

 

Quand déclarer son œuvre ?

Nous vous versons vos droits sur la base des œuvres déclarées au titre de l’année précédente.
La déclaration portant sur les publications de 2017 doit nous parvenir pour le 17 mai 2019 au plus tard pour faire partie du calcul. Vous pouvez déclarer les œuvres, ainsi que les rééditions et retirages de vos œuvres déjà déclarées.

Passée cette date, merci de prendre contact au plus vite avec notre équipe qui conviendra avec vous d'une solution.

 

Comment faire ?

En ligne
Pour plus de simplicité, vous pouvez encoder directement et à tout moment vos œuvres dans votre espace membre, accessible aussi depuis le site de la SACD (bouton tout en haut à droite).

L’accès au déclaratif se fera avec votre codes auteur et votre mot de passe - si vous avez égarés ceux-ci, vous pouvez à tout moment les demander au Service des Auteurs.

Un mode d’emploi du déclaratif en ligne vous permettra de résoudre les questions les plus fréquentes, il est disponible dans la rubrique "Bulletins de déclaration" du Centre de Ressources de ce site.

Par mail ou par courrier
Si vous le préférez, vous pouvez également nous envoyer votre bulletin de déclaration rempli ou une mise à jour de votre déclaration par mail ou par courrier sans oublier ces informations indispensables :

• Titre de votre œuvre (ou de votre contribution s’il s’agit d’un ouvrage de collaboration)
• Année d’édition ou de divulgation
• Type de l’œuvre
• Nombre de page(s)
• Langue
• Part de droit
• Tirage en Belgique
• Éditeur(s)
• Titre du périodique éventuel

Nos services se chargeront alors de leur encodage.
Plus d'informations sur la déclaration ici.

 

Contact

Pour toute précision complémentaire, n’hésitez pas à contacter le Service des Auteurs :

02 551 03 20 - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Jeudi 02 Mai 2019 à 15:30
18:00

Ajouter à mon agenda (iCal, Google, Apple, Outlook)


Le printemps arrive, et avec lui tant attendu Brussels Short Film Festival ! La SACD renouvelle son partenariat avec le festival, et vous invite à une séance d'information le jeudi 2 mai après-midi.


 

Who's who ?

Cette séance d’information dynamique, sous forme d’étude de cas, vous permettra de rencontrer les interlocuteurs incontournables actifs dans le milieu du cinéma que vous serez amenés à solliciter lors de votre parcours professionnel.

Après Mathieu Mortelmans en 2018, c’est Rémi Allier, lauréat du César du Meilleur court métrage 2019 pour Les Petites Mains qui reviendra avec vous en détails sur son parcours.

Prendront la parole: la SACD, la Sabam le Centre du cinéma, l’Agence belge du court métrage, l’UPFF, l’ARRF, l’ASA, le Clap.

Gabriella Marchese, du Service des Auteurs de la SACD sera présente à cette séance d’information à destination des étudiants et des jeunes professionnels du cinéma. Notre envoyée spéciale y présentera notre société d’auteurs, ses activités, ainsi que les différents dispositifs et bourses qui peuvent aider les auteurs au développement de leur prochain film.

Un temps d’échange et de discussion est également prévu.

 

Infos pratiques :

L'atelier aura lieu le jeudi 2 mai de 15h30 à 18h à Flagey (foyer 3). Il est gratuit.
Inscriptions indispensable, en écrivant à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Jeudi 02 Mai 2019 à 10:00
13:00

Ajouter à mon agenda (iCal, Google, Apple, Outlook)


Dans le cadre de son partenariat avec le BSFF, la SACD vous propose un atelier gratuit pour apprendre à pitcher son projet, le jeudi 2 mai. Objectif : apprendre à vendre son scénario en quelques minutes à un futur producteur !


 

L'atelier pitching

Comment vendre votre scénario en quelques minutes à un futur producteur ?

Pitcher, ou l’art de définir et vendre un projet de cinéma en quelques minutes. Le pitch consiste à présenter son projet sur un temps très court, il s’agit de définir et vendre un projet de cinéma en quelques minutes : le but n’est pas de tout révéler sur un projet mais d’en dire assez pour susciter l’intérêt de l’interlocuteur. Souvent 7 minutes suffisent à un auditeur pour se faire une idée du projet.

Les cinéastes Véronique Jadin et Jean-Benoît Ugeux, du Comité belge de la SACD ainsi que des membres de l’Union des Producteurs de Films Francophones (UPFF) animeront cet atelier permettant l’apprentissage des techniques théoriques et pratiques de l’art du pitching.

On tourne !

En pratique

Où et quand ? le jeudi 2 mai de 10h à 13h à Flagey (foyer 3).
Combien ? L’atelier est gratuit

Inscription indispensable : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

Ajouter à mon agenda (iCal, Google, Apple, Outlook)


Cette rencontre a pour but de faire entrer en contact des auteur.ice.s avec des producteur.ice.s pour que chacun comprenne les attentes des deux côtés et puisse échanger sur la réalité des deux métiers.


 

La rencontre du Cercle Audiovisuel SACD sera animée par Gabriel Vanderpas, réalisateur et membre du Comité belge de la SACD pour le répertoire cinéma et télévision. Les deux invités sont Annabella Nezri (Kwassa Films) et Benoît Roland (Wrong Men).

Cette table ronde inaugure le cycle “Comment ne pas être produit par…”, une dénomination volontairement à contre-pied pour comprendre les attentes des boîtes de production. Des rencontres du même type ont déjà eu lieu pour le domaine de l’édition, notamment du secteur jeunesse, et ont rencontré un franc succès. C’est pour faire le pont entre ces deux mondes (production et création) que ce cycle de rencontre est inauguré.

Véritable échange de bons procédés, ces rencontres serviront aux auteurs et autrices à mieux saisir où se situe l’intérêt des producteurs et productrices et du côté de la production à recevoir des projets plus en adéquation avec ce qui est recherché.

En résumé, les objectifs de cette rencontre sont :
- d’identifier la ligne éditoriale des différents producteurs, ce qui les intéresse (ou pas) comme type de projets
- qu’ils.elles puissent indiquer comment entrer en contact avec eux,
- en savoir plus sur le métier de producteurs

 

Les invités

Annabella Nezri
Après des études de Sciences Politiques et de Droit à l’ULB (Université Libre de Bruxelles), elle décide de contourner la voie classique qui lui était destinée et de se lancer dans ce qui la passionne depuis son plus jeune âge : le cinéma . Elle débute comme stagiaire de production, fait des cafés, et bloque la circulation par -10°. Pour une raison encore demeurée mystérieuse, elle adore ce milieu et décide de se lancer dans la production de films.
Forte de plus de dix ans d’expérience dans la production dans différentes sociétés belges (développement et plateau), elle fonde alors sa société de production Kwassa Films en 2014 avec Clément Manuel.
Elle est membre de la Commission de sélection de la Fédération Wallonie-Bruxelles et de l’UPFF (Union des Producteurs de Films Francophones).
Elle a suivi le programme ‘Création et croissance’ de la célèbre SOLVAY Brussels School et est membre du network EAVE, le programme international pour les entrepreneurs en audiovisuel.

Benoît Roland
Benoît Roland travaille dans le milieu du cinéma depuis plus de 10 ans. Il fonde Wrong Men en 2012 avec l’ambition d’accompagner une génération d’auteurs et réalisateurs belges dont le talent est inversément proportionnel à l’âge. Sans oublier les projets internationaux qu’il affectionne particulièrement.
Il a (co-)produit des long-métrages (Préjudice d’Antoine Cuypers, Parasol de Valéry Rosier, Pilgrimage de Brendan Muldowney, Good Favour de Rebecca Daly, Dode Hoek de Nabil Ben Yadir,...), des documentaires (Babel Express de Valéry Rosier, Wrong Elements de Jonathan Littell, Inkotanyi de Christophe Cotteret,...), et une ribambelle de courts-métrages.
Benoît est également fondateur et directeur de l’Atelier 210, une salle de spectacle et de concerts bruxelloise.

 

Informations pratiques

La rencontre se déroulera le 30 avril de 12h à 14h à la Maison européenne des Auteurs et Autrices (Rue du Prince Royal 85-87 - 1050 Ixelles). L’événement est réservé aux auteurs et autrices membres de la SACD, ceux.celles-ci peuvent y assister en envoyant un mail à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. dans la limite des places disponibles.
Un lunch est prévu sur place.

Lundi 29 Avril 2019 à 20:00
22:30
Lundi des Auteurs et des Autrices : spécial radio

Ajouter à mon agenda (iCal, Google, Apple, Outlook)


Pour mettre à l’honneur deux prix attribués par notre société soeur, la Scam en 2018, nous organisons conjointement une séance d’écoute au programme de haut vol. Ça se passe le 29 avril à 20h au Cinéma Aventure.


 

Nous avons demandé à Jeanne Debarsy et Pascale Tison, respectivement Prix Scam Radio et Prix d’honneur de la Scam de choisir une de leurs œuvres pour cette séance d’écoute. Elles viendront présenter leurs objets sonores et répondre aux questions du public, ainsi que Maël G. Lagadec, co-réalisateur. Carine Demange, réalisatrice radio et animatrice sur Radio Campus Bruxelles, viendra présenter la soirée.

Cet événement est gratuit et accessible à toutes et tous sur inscription dans la limite des places disponibles.

 

Le programme

La première fois que je suis devenu fou(le)
Récit d’une tentative d’évasion
De Jeanne Debarsy et Maël G. Lagadec, d’après un texte anonyme.
Durée : 45 minutes
Année de production : 2017

“Je pénétrais dans un champs de conscience qui m’était jusqu’alors interdit ou caché et je n’y reconnaissais rien. J’ai eu l’impression vertigineuse d’accéder à un nouvel étage de mon être. Je ne savais pas si j’étais mort ou si je venais de naître. Tout y était inouï et incertain. Je ne pouvais plus interpréter ce que je ressentais. J’avais un nouvel univers à déchiffrer dont chaque signe était un miroir de ma perplexité.
Je me suis dit, ou plutôt cela s’est dit à travers moi :
Ma folie est le dernier rempart entre moi et une liberté totale.
Qui cédera le premier ? Le rempart ? Moi ? Ou la Liberté ?”

La fiction a été produite par Babelfish asbl. Avec le soutien du Fond Gulliver, de l’acsr et du Fonds d’Aide à la Création Radiophonique de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Jeanne Debarsy
Jeanne Debarsy est sortie de l'IAD en 2007 où elle a suivi une formation d’ingénieure du son. Elle travaille dans les différents domaines du son et collabore avec de nombreux acteurs du monde du spectacle, du cinéma, de la radio, de la musique, de la création. Elle se passionne tout particulièrement pour le média radiophonique car celui-ci lui procure une liberté d’action et d’expression précieuse à ses yeux. Nourrissant une envie grandissante de mettre en ondes ses propres idées, elle réalise son premier documentaire radiophonique en 2011 "Ino Vaovao Mada ?" où elle mêle sa passion du voyage et de la rencontre à celle de la musique et du son. “La première fois que je suis devenu fou(le)” est sa première fiction radiophonique, elle l’a co-réalisé avec Maël G. Lagadec.

Maël G. Lagadec
Maël se passionne pour le son et l’image dès son plus jeune âge. A 19 ans, il obtient son diplôme en ingénierie vidéo en France. Il fait ensuite ses armes en tant que caméraman en Inde et co-écrit un livre sur le handicap dans les campagnes indiennes.
Durant quelques années, il parcourt l'Asie, l'Afrique et l'Amérique doté de son appareil argentique. Ces voyages au sein de cultures traditionnelles seront pour lui une grande source d’inspirations pour la suite.
En 2005, Il s’installe photographe et réalisateur à Bruxelles, ce qui lui permet de rencontrer de nombreux artistes de la scène belge. Approfondissant ses connaissances en photo avec Pierre Radisic à l’école des Arts d’Ixelles, il entame un travail photographique sur le corps.
En 2012 à l’est de la Turquie, il réalise la série photographique "At the mercy of fate" sur les églises dévastées lors du génocide arménien.
En 2016, Il réalise un court-métrage de fiction dénonçant les violences sexuelles à l’Est de la RDC : "GIRL FACT" est actuellement sélectionné dans plusieurs festivals autour du monde.
Aujourd’hui, Maël se tourne vers le monde du sens : il co-réalise en 2017 avec Jeanne Debarsy la fiction sonore "La première fois que je suis devenu foule", Une œuvre subjective et immersive qui interroge sur l‘extrême lucidité d’un certain état de folie.

 

Lux Aeterna : les expériences de mort imminente (première partie)
La série Lux Aeterna évoque en plusieurs volets les relations à la mort
De Pascale Tison (Par Ouï-dire, La Première, RTBF)
Durée : 57 minutes
Année de production : 2018

Les premiers volets abordaient les questions de l’accompagnement des mourants et des relations avec les morts. Dans le dernier, il s’agit de raconter des expériences de morts imminentes.

Ils sont plusieurs à avoir vécu une expérience de mort imminente, une EMI (ou NDE, Near Death Experience, en anglais) L'expérience de mort imminente, c'est une mort clinique dont on revient. Elle s'accompagne d'éléments récurrents comme une grande lumière blanche, un tunnel, une expérience de décorporation, des rencontres avec des défunts, une source de paix ou d'amour. Tous ces éléments ne sont pas toujours là ou n'apparaissent pas toujours dans le même ordre.

Michèle-Anne De Mey, chorégraphe, en a tiré un magnifique spectacle, conçu avec Jaco Van Dormael, Amor. Après sa très longue EMI, Jean-Yves Leloup, prêtre, philosophe et écrivain, se convertit, commence ses recherches spirituelles et rejoindra les Dominicains à Toulouse avant de devenir prêtre orthodoxe. Jean-Claude Neckelbrouck, directeur photo, vit un grand calme qui le trouble et trouble ses convictions. Jean-Jacques Charbonnier, médecin anesthésiste et Sylvie Dethiollaz, docteure en biologie moléculaire, livrent, eux, une approche scientifique.

Ce documentaire sonore a été réalisé dans le cadre de l’émission Par Ouï-dire de La Première (RTBF).

Pascale Tison
Après des études en Philosophie et Lettres aux universités de Liège puis de Paris VII, c'est comme journaliste que Pascale Tison a écrit ses premiers textes sur le théâtre, l'art et la danse.
Son amour des mots l'amène à une audition de cinéma à l'issue de laquelle elle travaillera comme comédienne avec Jacques Doillon et Marion Hänsel.
Ses deux pièces de théâtre, La rapporteuse et La chute des âmes, publiées chez Lansman et qu'elle a elle-même portées à la scène, ont respectivement reçu le prix Promotion-théâtre et le prix Charles Plisnier. La mélancolie du libraire, créée à Dunkerque dans une mise en scène signée Vincent Goethals, est sa troisième pièce, publiée chez Lansman.
Son premier roman, Le velours de Prague (Les éperonniers) est finaliste au prix Rossel 1996. Son deuxième roman, La joie des autres, est publié en 2002 aux éditions L'esperluète.
Sa dernière pièce de théâtre Dis-moi que je t'aime est publiée chez Emile Lansman en 2004 et a été donnée plusieurs fois en lecture.

Elle est aujourd'hui réalisatrice à la RTBF où elle est responsable de la création radiophonique sur La première, dans ce cadre, elle est productrice de l'émission "Par Ouï-Dire".
Pour la radio, elle a obtenu deux fois le Grand Prix Paul Gilson de la Communauté des Radios Francophones Publiques pour L'ombre du son en 1997 et Parole donnée aux animaux en 2000.

 

Informations pratiques

En présence des réalisatrices et du réalisateur.


Le 29 avril 2019 à 20h au Cinéma Aventure (Rue des Fripiers - 1000 Bruxelles)
Inscription avant le 28 avril à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. avec comme objet “LDAA 29 avril”.

Photographie : (c) Maël G. Lagadec

Ajouter à mon agenda (iCal, Google, Apple, Outlook)


Comme chaque année, la SACD propose aux auteurs de spectacle vivant de participer à une séance de pitching de projet au Théâtre des Doms à Avignon pour présenter leur spectacle, rencontrer des partenaires... Une bourse de 500€ est prévue pour les frais de transport et hébergement, vous pouvez la demander jusqu'au 15 avril.


 

Venez pitcher votre projet !

Dans le cadre de sa collaboration avec le Théâtre des Doms, la SACD organise depuis plusieurs années une séance de "pitching" de projets en utilisant la dynamique du “Pecha Kucha”.
Cette séance aura lieu le 15 juillet 2019 au Théâtre des Doms. Elle est ouverte à tous les auteurs de spectacle vivant (théâtre, chorégraphie, cirque, performance…) de la SACD ayant un projet à présenter et recherchant des partenaires professionnels pour le mener à bien.

Vous avez écrit un texte et vous cherchez le metteur en scène qui saura le porter sur le plateau ? Vous êtes à la recherche de coproducteurs ou d’un espace de résidence pour développer votre projet ? À vous de jouer !

 

Déroulé de la séance

Cette séance de pitch se déroulera sur le mode du “Pecha Kucha” (qui signifie “bavardage” en japonais). Il s’agit d’une présentation orale alliée à une projection de diapositives, qui se succèdent dans un temps donné. La présentation comprend 20 diapositives projetées 20 secondes chacune, ce qui fait 6 minutes 40 en tout. Le temps imparti doit permettre au participant de raconter une histoire et de faire ressortir son univers.

Ce format créatif et ludique convient parfaitement aux auteurs de la scène, et permet d’en dire beaucoup en peu de temps. Pour en savoir plus, découvrez l’album photo du festival d’Avignon 2016.

 

Comment participer ?

Cet appel s’adresse aux auteurs de Spectacle vivant membres de la SACD : le Comité belge de la SACD prévoit un soutien financier de 500 euros aider quelques auteurs à faire face à leurs frais de déplacement et de logement.

Vous avez prévu d’être à Avignon et vous avez envie de présenter un texte terminé, un projet en élaboration, un spectacle qui sera créé bientôt ? Proposez-nous votre projet et demandez la bourse « Un ticket pour Avignon » !

 

Conditions d’éligibilité

Vous avez accès à cette bourse si :
. vous êtes auteurs de spectacle vivant membre de la SACD (en Belgique)
. vous avez un projet pour la scène (en cours d’élaboration ou achevé) à présenter
. vous avez prévu de vous rendre au festival d’Avignon et souhaitez participer à cette séance de pitching de projets


Les auteurs recevant cette bourse ne pourront pas réintroduire une demande pour la même bourse l'année suivante.

 

Composition et envoi du dossier

Merci de composer un dossier en un seul fichier (word ou pdf) de 5 pages maximum*, avec :
. Lettre de motivation justifiant la demande de bourse
. Présentation du projet que vous souhaitez pitcher
. CV professionnel
Vous pourrez ensuite nous l'envoyer via le formulaire en ligne via le formulaire en ligne sur www.auteuronline.be.

* Si vous avez déjà un dossier plus long vous pouvez bien entendu l’envoyer, mais l’administration se réserve le droit d’en présenter une version réduite au Comité belge de la SACD, qui pourra le consulter in extenso sur demande.

 

Calendrier

Les dossiers doivent être envoyés au plus tard le 15 avril.
Une réponse sera apportée à chaque auteur dans un délai de 6 semaines à partir de la clôture des candidatures.
La séance de pitching de projets aux Doms aura lieu le 15 juillet.

 

Pour plus d’informations

N’hésitez pas à contacter Anne Vanweddingen du Service d’action culturelle : 02 551 03 62 - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

Lundi 15 Avril 2019 à 00:01
23:59

Ajouter à mon agenda (iCal, Google, Apple, Outlook)


En partenariat avec la SACD, la Scam, la RTBF (Par Ouï-Dire) et la RTS (Le Labo), les ondes radiophoniques francophones sont grand ouvertes aux auteurs et créateurs radiophoniques de Belgique et de France. Les candidatures pour cette aide à la création/production sont ouvertes jusqu'au 15 avril 2019.


Appel à projets : fictions et documentaires radiophoniques

Gulliver soutient la création et la recherche francophones sur le langage radiophonique à travers un programme d’aide à la création /production d’œuvres radiophoniques. Il est financé par le service de la Promotion des Lettres de la Fédération Wallonie-Bruxelles, la Scam Belgique, la Scam France, la SACD Belgique, la SACD France, avec les ressources techniques et logistiques de la RTBF en personnel.

Aide à la création / production radiophonique

L’appel à projets a pour objectif de permettre aux auteurs, réalisateurs, ingénieurs du son, écrivains, cinéastes,… d’écrire et/ou de réaliser des œuvres originales de fiction et/ou relevant d’une écriture du réel (documentaire) en exploitant les richesses et les particularités du langage sonore et radiophonique. À noter que les reportages et émissions d’information ne font pas partie du présent appel à projet.

Toutes les œuvres sélectionnées dans le programme sont assurées d’une diffusion à la RTBF. La RTS (Le Labo) intervient pour co-produire et/ou diffuser certains des projets sélectionnés.

Montant des aides

Le montant des aides à la production attribuées à chaque projet est fixé par le comité de sélection, avec un plafond de 5.000€.


Modalités de candidature

Durée des œuvres

La durée de la réalisation doit être inférieure à 50 minutes. Au-delà de cette durée de 50 minutes, les réalisations doivent pouvoir être scindées.

Constitution du dossier

Les projets devront être constitués des points suivants, présentés dans cet ordre et en un maximum de 15 pages :

1. une note d’intention libre présentant le projet en maximum une page
2. une note de réalisation précisant l’originalité de l’écriture radiophonique et la durée de l’œuvre
3. un extrait écrit ou sonore, s’il existe, de l’œuvre si elle est déjà en cours d’écriture ou de réalisation (le projet, toutefois, ne peut pas être terminé) en format MP3. Attention les fichiers MPS doivent porter le nom du projet, sous peine d’être égarés !
4. un CV succinct de l’auteur et ou du producteur ainsi que des autres collaborateurs éventuels
5. un budget prévisionnel précisant en outre tous les apports financiers y compris les aides, bourses, subsides, etc… dont aurait déjà bénéficié le projet

L’appel à projet est également ouvert aux auteurs de projets de fiction radio qui ne souhaitent pas réaliser ou co-réaliser leur projet. Dans ce cas, le dossier est composé des pièces décrites ci-dessus à l’exclusion du budget de réalisation qui n’est pas obligatoire. Les aides éventuellement obtenues par l’auteur pour ce projet doivent cependant être mentionnées.

Envoi des dossiers

Les dossiers devront être envoyés au plus tard le 15 avril.
Les dossiers doivent être envoyés en PDF en un seul fichier à l’adresse Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. avec en copie Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. et Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Attention : pour éviter les pertes et la gestion complexe des envois, chaque dossier devra être envoyé en un seul fichier PDF et les extraits sonores en format MP3. Les fichiers MP3 devront porter le nom du projet, sous peine d’être égarés !

 

Les projets seront sélectionnés par un jury composé de représentants des différents partenaires. Les auteurs ou producteurs des projets retenus seront reçus par Pascale Tison qui accompagnera le projet à la RTBF.

Pour toute information

RTBF – Pascale Tison Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
SACD Belgique –Anne Vanweddingen Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.