Cette année encore, en dépit de la situation, le rendez-vous du cinéma "en vrai, en grand" a eu lieu pour notre plus grand plaisir. Nous tenons à remercier les organisateurs, et bien-sûr à féliciter les lauréat.e.s du Bayard du Scénario, doté par la SACD... ainsi que nos membres qui repartent de Namur avec un Prix !

Ils ont célébré une saison bien particulière, mais comme chaque année les Prix de la Critique ont eu lieu, mettant en lumière la richesse et la diversité de notre spectacle vivant... et comme chaque année, nous avons le plaisir et la fierté de découvrir que parmi les lauréat·e·s se trouvent beaucoup de nos membres. Bravo à tous et toutes !

De nombreuses activités artistiques et culturelles n’existent que grâce au travail invisible et non rémunéré des créateurs et des créatrices. Ceci a de nombreuses conséquences sur leur vie professionnelle et sur leur protection sociale. Alors que les responsables politiques engagent de vastes réflexions rendues inévitables du fait de la crise du COVID, vous êtes appelé·e·s à vous mobiliser pour que leur travail invisible se transforme en droits sociaux visibles et en une nouvelle politique artistique refinancée.

Il a enfin eu lieu ! Avec quelques mois de retard mais toujours des films beaux, engagés, drôles, forts, questionnants, le BSFF s'est clôturé ce 12 septembre. C'est Melanie, de Jacinta Agten, qui a reçu le Grand Prix National, doté avec plaisir et fierté par la SACD.

Le Centre du Cinéma et de l’Audiovisuel a transformé son système d’aides à l’écriture et au développement de longs métrages de fiction et d’animation belges francophones. Décryptage de cette réforme attendue et portée par le secteur, qui permettra de miser sur davantage de projets et d'offrir des moyens supplémentaires pour approfondir leur développement.

Lors de sa séance du 9 juillet 2020, la Chambre des représentants a adopté la loi améliorant la situation des travailleurs du secteur culturel. Nous vous avons préparé une note pour vous donner un aperçu des principales mesures législatives adoptées (illustrées d'exemples concrets), de leur interprétation par l’ONEM et de leurs conséquences pour les artistes.

Le rapport conçu par le groupe de travail chargé par la Ministre Linard d'imaginer le futur - à très court terme - de la culture est sorti. Avant de vous proposer une analyse détaillée de ce document d'une trentaine de pages, voici déjà nos première réactions quant aux pistes de soutien à la création qui y sont proposées.

Députée PS à la Chambre, Ludivine Dedonder a porté la proposition de loi votée le 9 juillet dernier, loi que le secteur appelait de ses vœux puisqu’elle permet d’offrir aux auteurs et autrices, aux artistes et aux techniciens et techniciennes une protection sociale face à la crise. Rencontre.

Lors de sa séance du 9 juillet 2020, la Chambre des représentants a adopté la loi améliorant la situation des travailleurs du secteur culturel. L’objectif de cette loi vise à limiter l’incidence de la crise du coronavirus pour les artistes et technicien.ne.s du secteur artistique. Plus particulièrement, elle a pour objet de prendre un certain nombre de mesures temporaires dans la réglementation du chômage qui portent sur les conditions d’admissibilité, les conditions d’octroi et le montant de l’allocation de chômage. Décryptage.

Une proposition de loi cruciale pour les auteurs et autrices sera discutée le 9 juillet à la Chambre. Celle-ci prévoit d’une part un gel des périodes de référence pour les bénéficiaires du statut d’artiste (compte tenu de leur impossibilité d’exercer leur activité), d’autre part un accès facilité à ce statut d’artiste (pour prendre en compte des situations comme celle des artistes tout juste sortis des études), et enfin l’autorisation de cumuler droits d’auteurs et allocations de chômage sans plafond. Jusqu’au vote, nous pouvons mobiliser nos élu.e.s pour faire entendre nos voix !